Fistful of Hollow – Swingin’ Utters

Swingin-Utters-Fistful-of-HollowSorti le 11 novembre 2014

Swingin’ Utters est un groupe de punk-rock californien qui a la particularité d’ajouter des éléments de musique folk et roots au punk-rock traditionnel. Fistful of Hollow, son dernier album en date, est sorti en 2014, soit seulement un an et demi après son précédent effort, Poorly Formed.

Niveau musique, on est loin d’un simple album punk générique; on a droit à de la musique originale qui repousse les limites du genre. Je ne peux comparer cet album avec les précédents opus, étant donné que Fistful of Hollow est ma première expérience avec ce groupe, mais j’ai été plutôt surpris par ce que j’ai entendu.

La partie country et folk du groupe se démarque du reste, notamment dans le style des riffs employés. Parfois, ce sont carrément des chansons au complet, comme Napalm South ou Tibetan Book of the Damned, qui laissent le punk de côté pour se concentrer sur ces autres influences, utilisant abondamment la guitare acoustique au détriment de la guitare électrique. Certaines chansons exploitent d’autres horizons, comme Spanish et ses airs de musique latine. De l’autre côté, des pièces comme Alice ou Agonist entrent allègrement dans le punk avec ses codes et clichés.

Parlant de clichés, on touche au plus gros défaut de Fistful of Hollow : le punk de l’album tombe plutôt à plat comparativement aux autres influences. La construction des chansons, assez minimaliste, n’utilise que très peu de riffs et variations, donnant bien souvent des chansons entre deux et trois minutes qui paraissent par moments incomplètes. Nombre de chansons se ressemblent, ce qui force plusieurs écoutes de l’album pour bien arriver à les différencier et ça ne joue pas tant en leur faveur.

Sincèrement, je n’arrive pas à trouver de chanson que j’ai réellement aimé sur cet album, car tant le côté punk que les autres influences ne sont pas parvenues à m’accrocher. Malgré l’originalité du son, Fistful of Hollow ne contient pas de chanson se démarquant réellement des autres et, au final, ce disque finit par n’être qu’un autre album punk un peu différent, mais pas si spécial. Dommage.

À écouter : Fistful of Hollow, Napalm South, Spanish

6/10

Par Sacha Dürig

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s