RMS – ReMain SoliD

rmsLancement le 4 août 2015

Formé en 2014 à Montréal, le band rock ReMain SoliD mélange les influences musicales de ses cinq membres aux compositions de Derek Morgan, chanteur et guitariste du groupe. Le résultat? Le EP RMS, premier effort studio de cinq pistes, qui nous montre l’éclectisme dont fait preuve le groupe.

Les premières secondes de That Moment You Need laisseront perplexe. Les synthés occupent tellement de place qu’on se demande momentanément si on n’a pas plutôt affaire à un groupe d’électro. Ce n’est que lorsque le premier couplet commence qu’on finit par s’installer dans un rock lent, aux harmonies vocales très présentes. Par contre, le refrain a un petit quelque chose de troublant : sa mélodie rappelle celle de Chariots of Fire Theme. Le fait que la musique soit d’une vitesse et d’une intensité similaires aide probablement à ce rapprochement.

Le ton se durcit avec Schizophrenic Man. Les riffs plus agressifs dominent ici, avec une énergie rock qui n’est pas sans rappeler une vibe non loin des années 1990. Assez réussi, mais on a une vague impression de déjà entendu.

On change ensuite totalement de registre, avec une power ballad. Die for U, de nouveau très vocal. L’intensité du chanteur est palpable, mais il pousse peut-être un peu la note à quelques reprises, rendant le tout moins naturel. Demeurant dans un registre doux, Run Her Out assume pleinement cette douceur, mettant de l’avant du piano au début puis des lignes de guitare envoûtantes. La voix de Derek Morgan aussi s’est posée, pour un résultat très réussi. Le build-up est aussi particulièrement à travers cette pièce de plus de 7 minutes; mais comme elle est bien faite, on ne sent pas de longueur ici.

Cela nous amène déjà la conclusion, l’épique Soulless in Sight. Déjà, le titre inspire le titre d’une musique de combat dans un jeu vidéo… et les premiers riffs confirment cette impression. Cette force est aussi son principal défaut, d’empiler les différents riffs, ne nous laissant pas assez de temps de pleinement les apprécier avant de passer au suivant. Cela se calme dès que le chant entre en jeu, vers une minute et demie, où on perd aussi ce côté épique pour du rock plus conventionnel, plus lent aussi. Soulless in Sight offre quand même un des meilleurs refrains de l’opus. Une finale non loin de la perfection, et une chanson drôlement efficace tout court, sauf peut-être à la fin où on tombe dans un registre un peu trop doux.

RMS, malgré son nombre limité de chansons, est très difficile à résumer. Le terme «rock» est incomplet pour décrire adéquatement tout ce qu’il contient. ReMain SoliD ne s’est imposé aucune limite, ratissant très large. Cela permet d’entendre les registres dans lesquels le jeune groupe semble le plus naturel. La prochaine étape : préciser ce style propre au groupe, et justement se distancier de ses influences, qu’on arrive fortement à sentir en arrière-plan. Malgré tout, un bon premier effort, qui se savoure mieux après quelques écoutes.

L’album est disponible sur la page Bandcamp du groupe.

À écouter : Run Her Out, Soulless in Sight

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s