Cherry Chérie – Cherry Chérie

Cherry Chérie EPSorti le 3 octobre 2013

Avant de lancer en 2015 un premier album complet, J’entends la bête, le band montréalais Cherry Chérie a commencé avec un EP, de cinq chansons, qui laissait déjà voir sans doute possible la direction très rétro que voulait prendre le groupe.

Alligator nous rentre dedans dès la première seconde, avec tous les clichés du rock’n’roll (bons comme mauvais), y compris dans les paroles, aussi engagées que le tube Les Cactus de Jacques Dutron. Vous voyez le genre! Néanmoins, solide entrée en matière, qui rendra nostalgique plusieurs auditeurs.

C’est surtout à Laissez-la que cela devient intéressant. Bien que l’effet dans la voix diminue grandement sa qualité et la facilité qu’on a à comprendre ce dont il est question sans vraiment se concentrer, la musique est entraînante et l’effet vocal nous rapproche beaucoup de cette de Daniel Bélanger, particulièrement sur son album Chic de ville. La chanson suivante, Cadillac souffre un peu des mêmes symptômes que Alligator, en termes de sujet abordé.

On a un regain d’intéressant en entendant Accroche-cœur. Une ballade est presque toujours un cliché, surtout lorsque c’est une ballade dégoulinante de romantisme quétaine. Mais comme c’est dans la thématique très assumée du EP et que la musique est très convaincante, cela marche finalement très bien. Les lignes de guitare valent aussi le détour.

En fin d’opus, Pandémonium est la seule qui sera réutilisée plus tard dans l’album J’entends la bête. Musicalement, elle n’apporte rien de neuf qui n’a pas été joué sur les autres pistes. Par contre, le refrain est très solide et entraînant, quoiqu’un peu bref.

Cherry Chérie, vous l’aurez compris, mise tout sur ses sonorités rock’n’roll bien connues du public plus âgé et prisé par les jeunes générations qui s’intéressent encore à la «vieille» musique. Donc évidemment, on n’entendra rien de nouveau ici. Mais la courteur du EP est aussi une de ses forces, puisqu’on reçoit ce rock rétro comme un coup de poing, déjà fini avant qu’on s’en rende compte. On nous assure aussi déjà que Cherry Chérie savait où il allait dès les premiers instants.

Ce EP éponyme est disponible sur la page Bandcamp du groupe.

À écouter : Laissez-la, Accroche-cœur

7,4/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s