The Origin – Peter Henry Phillips

PHP Origin

Sorti le 4 septembre 2015

Pierre-Philippe Côté est aussi connu sous différents pseudos : notamment Pilou, et plus récemment Peter Henry Philips, pour son nouveau projet sur lequel il planche depuis quelques années. L’album The Origin en est alors la première offrande.

The Origin offre douze titres, où l’artiste mélange un peu les genres à sa sauce. Des chansons généralement lentes avec une instrumentation bien calculée, où il nous chante d’une voix réconfortante, voire familière. Une musique un peu indie-folk, qui semble parfois faire de petits clins d’œil à d’autres groupes comme Arcade Fire.

La première pièce The Wind semble nous diriger dans cette atmosphère qui s’alourdit au fil des minutes, avant que nous envoyer dans la minimaliste et douce Dreamcatcher. Enfin, elle l’est au début, et crée un build-up somme tout très efficace jusqu’à l’explosion finale. Cette formule en crescendo n’est, évidemment, pas nouvelle, mais elle est toujours efficace. Ce sera répété à quelques autres reprises à travers l’album.

Le côté plus folk est assumé sur des pistes comme I Wanna Go, qui aurait aisément pu être jouée par The Lumineers par exemple. Quant à Henry, la voix prend des intonations qui rappellent un peu celles de Chris Martin de Coldplay. Et au milieu de cet album lent se trouve Walking Fast, au registre folk-rock fort agréable, qui réveille aussi un peu. Almost Died, vers la fin, offre une musique vigoureuse qui ne semble pas très loin des influences de Arcade Fire. Cette piste aurait très bien pu clore l’opus, mais c’est plutôt Young Warrior qui a cet honneur. Une finale plus lente, mais aussi très bien orchestrée qui finit le tout sur une bonne note.

Le côté lent de The Origin offre un album qui «prend son temps», quelque chose qu’on fait de moins en moins dans un monde où la musique s’intéresse rarement à ce qui n’est pas upbeat. Peter Henry Phillips sacrifie alors en grande partie son potentiel radiophonique pour un auditoire assez précis. C’est aussi en tant qu’album complet que son œuvre prend son sens, alors qu’individuellement, peu de chansons seront particulièrement mémorables. Ce pari lui rapportera-t-il? L’avenir le dira, mais il faut admettre que plus de chansons plus actives ne feraient certainement pas de mal dans ses futurs enregistrements, bien que des groupes comme Will Driving West aient réussi à se faire un nom avec un style très mélancolique.

L’album est disponible sur la page Bandcamp de l’artiste.

À écouter : I Wanna Go, Walking Fast, Young Warrior

7,8/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s