Supply & Command – The Deans

The Deans Supply & CommandSort le 1er décembre 2015

Le jeune trio irlandais The Deans n’est pas encore très connu, surtout parce qu’il se produit essentiellement de l’autre côté de l’Atlantique. Pourtant le groupe offre une musique rock énergique qui a attiré l’attention de grands comme le magazine Rolling Stone. Le EP Supply & Command est une belle preuve du talent du band de Galway.

Le EP s’écoute tout seul. Le rock de The Deans a un petit quelque chose de familier (on a parfois l’impression d’entendre des clins d’œil à des versions plus «intenses» de chansons du registre rock/pop), sans être trop formaté. Le résultat est d’ailleurs très efficace.

Boom Boom Man ouvre le mini-album. Si les premiers instants ne semblent pas convaincants, le développement subtil de la chanson change grandement la donne. Sans exactement qualifier le band de progressif (même s’il se qualifie ainsi sur SoundCloud), il aime clairement essayer différents riffs et différentes énergies à travers une même chanson, même si elle est aussi brève que 3 minutes 36 comme ici.

Le premier single du EP est Take Is Easy, qui semble avoir des rapprochements (subtils, encore) avec Take Me On de Franz Ferdinand. Celui-ci se veut presque dansant dans le ton, du moins dans la première moitié. En milieu de piste, ça explose pour le mieux et ça devient encore plus groovy. Quant à Cain & Abel, elle sera plus égale du début à la fin, optant une une vibe plus hard rock.

Après quelques pistes solides, on s’offre une petite ballade : Hollow of My Dreams. Bien qu’elle soit la piste la moins intense de tout l’opus, elle met tout de même de l’avant des belles harmonies vocales et une mélodie berçante… sans parler d’une ligne d’harmonica. Elle nous mène à la finale (déjà) du EP, Insomnia. Cette dernière piste éveille, avec succès, certains souvenirs de Weezer en plus agressif. Probablement la chanson la plus efficace de tout l’opus.

Évidemment que The Deans n’est pas encore au sommet de son art. Le groupe a encore du chemin à faire, mais montre déjà qu’il a déjà un talent brut qui ne demande qu’à être peaufiné. Supply & Command n’est certainement encore que le début de cette aventure.

À écouter : Hollow of My Dreams, Insomnia

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s