CHRONIQUE : Soirée enlevante avec Whisky Legs

Whisky Legs 1Par Olivier Dénommée

Le band de Québec Whisky Legs a sorti son premier album en septembre. Basement Confessions était un rêve devenu réalité pour le groupe versant autant dans le rock que dans le soul et le RnB. L’album avait été une belle découverte, alors lorsque le groupe est venu au Petit Campus le 28 octobre dernier pour son lancement montréalais, l’invitation était tentante, même si la température était plus que maussade!

Vers 20h20, les quatre musiciens sont arrivés sur scène, avec l’intro de l’opus en musique de fond. Cela n’a pas pris de temps pour que le public, attentif, soit conquis. J’ai eu vent du lancement à Québec, ville natale du band, qui aurait été particulièrement émotif. Le spectacle au Petit Campus n’avait pas la même intensité, bien que les musiciens se soient donnés à fond et avec plaisir pour l’auditoire montréalais.

Whisky Legs 2Le spectacle, dans son ensemble, était très réussi. On n’avait pas l’impression de faire affaire à un jeune groupe qui lançait seulement son premier album. On a tout de même senti quelques incertitudes dans un bout de So Far Away, mais sans plus. C’est surtout la chanteuse Maude Brochu qui volait la vedette, principalement pour sa technique vocale impressionnante et sa capacité de pousser chaque note avec précision. Sur album, c’était solide, mais en live, ça dépassait toutes les attentes. Son côté soul semblait d’ailleurs encore plus prononcé qu’en studio et ce n’était pas pour nous déplaire!

La bonne nouvelle, c’est que les autres musiciens ont aussi eu leurs moments de gloire. Le guitariste Guillaume Méthot s’est mérité une ovation après un solo plus qu’endiablé. Peu après, c’était le batteur Pascal Denis à impressionner la galerie avec son solo. Ce dernier a aussi délaissé ses baguettes pendant quelques chansons pour montrer son savoir-faire à la guitare.

Whisky Legs 3 Whisky Legs 4Outre les compositions de l’album Basement Confessions, le groupe a aussi offert quelques reprises et des vieilles compositions qui ne se sont pas retrouvées sur l’album. La soirée a passé si vite qu’il était déjà presque 22h lorsque le spectacle a pris fin, après un rappel chaleureusement demandé. Il ne faisait pas très beau ce soir-là, avec la pluie froide qui tombait par intermittence sur la ville. Mais avec une telle performance, le risque d’attraper un rhume valait largement la chandelle! Un groupe à revoir, sans hésiter.

(Photos : Olivier Dénommée)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s