Garder la tension – 5 for Trio

5_For_Trio_Garder_la_tension_pochetteSorti le 6 novembre 2015

Le band 5 for Trio n’existe que depuis 2012, mais il n’a pas pris de temps avant d’atteindre la maturité. Le projet de Sylvain St-Onge (guitare), Mathieu Rancourt (contrebasse) et Jean-François Gingras (batterie) mélange avec aisance le jazz moderne au rock progressif, tel qu’en témoigne l’album Garder la tension, dont le titre se veut plus un jeu de mots cherchant à garder «l’attention» (le livret y fait référence).

C’est dans la douceur et le mystère de Et puis soudain que démarre l’album Garder la tension. L’ambiance est au rendez-vous, en plus des mélodies simples efficacement répétées à divers instruments. Sans parler du crescendo enlevant! Cette pièce se retrouverait dans un jeu vidéo qu’on n’y verrait que du feu, jusqu’à la dernière minute, où on change d’esprit pour quelque chose d’un peu plus chargé.

Fans de Animals as Leaders, vous saurez apprécier Guet-apens qui rappelle énormément le jeu de guitare du groupe de prog métal instrumental. L’ajout des voix ici était, cependant, loin d’être nécessaire. Au moins, cela ne dure que très peu longtemps dans une pièce de plus de sept minutes. Sinon, on pourrait deviner d’autres clins d’œil à ce groupe (et à d’autres du même registre), mais c’est bien sur Guet-apens que c’est le plus marqué.

Quelques moments marquants de l’album :

  • Le rap de As de trèfle par Webster. On ne le voit pas vraiment venir, et bien que cela peut sembler étrange les premiers instants, on réalise que sa brève intervention après un peu plus de deux minutes faisait partie du build-up de la composition.
  • La ligne vocale d’Emma Frank, tout particulièrement dans Captations clandestines. Cela crée une toute autre ambiance, qui donne tout son sens au titre.

Le trio nous fait naviguer à travers une gamme d’émotions, et ce n’est pas pour nous déplaire. Cela se conclura avec Comment savoir, une petite montagne russe musicale de trois minutes qui se termine doucement pour bien boucler la boucle.

Le groupe dit qu’il ne sera pas rancunier envers ceux qui n’arriveront pas à garder l’attention pendant toute la durée de l’opus, 48 minutes. Mais quiconque s’intéresse à un son plus jazz-rock devrait arriver relativement facilement à garder le fil. Les inspirations, assumées ou non, sont de bon goût et l’album est du bonbon à savourer encore et encore. Quant aux imperfections, celles-ci sont rares et sont loin de miner l’expérience; au contraire, on se délecte à l’idée que le groupe pourra encore faire mieux! Décidément, 5 for Trio est un groupe à surveiller de près dans ce registre toujours aussi pertinent qu’est le jazz-rock.

À écouter : Et puis soudain, Guet-apens, Comment savoir

8,4/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s