1er album – Frédéric Chezal

Frederic Chezal 1er albumSorti en 2014

Peu connu de notre côté de l’Atlantique, le Français Frédéric Chezal pourrait pourtant faire compétition aux Trois Accords, avec ses chansons entraînantes aux propos en apparence incohérents. L’artiste parle d’un style nouveau, qu’il a appelé le «dansant-cérébral».

Frédéric Chezal n’a, malheureusement pas eu les moyens de ses ambitions, et son 1er album est plutôt un EP de cinq titres. Ce qui est tout de même assez pour apprivoiser son style coloré.

Commençons avec Chez mes voisines : groovy à souhait, avec une touche plus planante dans la ligne vocale. Chezal n’est pas un grand chanteur, mais il n’a pas cette prétention et son style se prête bien à cette voix. Même que si on compare aux Trois Accords ou encore à Philippe Katerine, sa voix est loin d’être désagréable! Bref, ce son donne le ton à ce bref opus.

Un côté disco se laisse apprécier avec J’aime le surf, avant de tomber sans une espèce de ballade ambiguë qu’est Tepo. Une compo poignante (avec des cordes, ajoutant à la beauté de la chose) jusqu’à ce qu’on se demande de quoi il parle.

Les derniers titre poursuivent la lignée des chansons énergiques, mais la finale, Baobar, laissera peut-être perplexe avec son jeu de mots un peu trop exploité dans une même chanson. Un autre titre aurait sans doute été plus intéressant comme dernière piste du EP.

Malgré ses moyens limités, Chezal a offert un produit bien réalisé, au son amical à la radio, mais au propos qui assume qu’il n’aura pas droit à la même exposition que les autres artistes du registre pop/rock. Le côté dansant est évident; le côté cérébral, c’est à votre guise de l’explorer ou non, selon votre envie de chercher le sous-texte derrière ses paroles.

Lecteurs québécois : prenez note que Frédéric Chezal prend plaisir avec le verlan, et l’utilisera abondamment, en plus de certaines expressions typiquement françaises. Cela pourra créer une distance avec ceux qui n’apprécient pas cet accent, mais avec le caractère de ces chansons, ne pas tout comprendre n’est pas d’une grande gravité. Cela ajoute même un peu au charme du personnage. Alors ne vous étonnez pas si la première écoute est plus laborieuse.

Cet album est disponible sur la page officielle de l’artiste.

À écouter : Tepo, Il est au sommet

7,4/10

Par Oliver Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s