Korven Kuningas – Korpiklaani

Korven KuningasSorti le 21 mars 2008

Toujours prolifique, Korpiklaani n’a pas attendu longtemps avant de produire une suite à l’excellent album Tervaskanto en 2007 : en 2008 s’ensuit Korven Kuningas, qui se traduirait par «Roi des bois». C’est un album plutôt long et très chargé, principalement chanté en finnois, avec certains titres qui sont restés longtemps dans les performances live du band.

Généralement, Korpiklaani aime débuter en force avec une chanson à boire. Ce n’est pas le cas ici, avec Tapporauta, une chanson très sautillante, mais pas accrocheuse outre mesure. En revanche, Metsämies est festive à souhait et doit être parfaite pour chanter en groupe… à condition de savoir répéter les paroles.

Il faut savoir qu’après cinq albums, la formule de Korpiklaani est assez bien rodée : on joue un peu dans les énergies (tantôt, très rapide, tantôt plus mid-tempo), on offre quelques morceaux instrumentaux (Shall We Take a Turn? donnera certainement envie à quelques personnes de giguer!) entre les pièces chantées. À un album par année, il est plus difficile pour le groupe de se réinventer, mais quelques titres arrivent à se démarquer davantage, comme Paljon on koskessa kiviä, Ali jäisten vetten, le refrain de Nuolet nomalan, Suden joiku ou encore Runamoine (qu’on entend souvent en live).

Mention toute particulière à Gods on Fire, une très belle chanson de coin de feu, car un groupe de métal a très bien le droit de faire quelque chose de plus acoustique de temps en temps.

La pièce-titre, Korven Kuningas, fait peur du haut de ses presque 22 minutes. Dans les faits, cette pièce essentiellement instrumentale au sympathique solo d’accordéon dure à peine plus de cinq minutes, ne laissant à la fin qu’un rythme de tambour au loin. Cela explique la durée de 74 minutes pour l’album complet (78 si vous avez aussi la chanson bonus Kipakka, offrant un autre impressionnant solo d’accordéon).

Un fan de Korpiklaani a devant lui une autre valeur sûre à ajouter à sa collection. Par contre, on sent peut-être un petit essoufflement dans l’originalité. Rares sont les groupes qui peuvent produire autant si rapidement, en plus d’être constamment en tournée, sans que cela nuise à la qualité du produit. L’album Korven Kuningas offre quand même quelques morceaux qui traverseront le temps dans le registre folk-métal, sans que ce soit le cas de la majorité. Et il manque un peu de tounes à boire, qui font la renommée du band!

À écouter : Metsämies, Shall We Take a Turn?, Gods on Fire

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s