Chronicles of the Wasteland / Turbo Kid Original Motion Picture Soundtrack – Le Matos

Le Matos Chronicles WastelandSorti le 4 décembre 2015

Le duo montréalais Le Matos carbure à l’électro des années 80, aux sonorités rappelant Vangelis Tangerine Dream ou John Carpenter. Pour son troisième album, le groupe frappe fort : il offre en fait un album double, incluant la bande sonore d’un film, composée par Le Matos.

Certains gamers vont aussi se souvenir de la bande sonore de Far Cry 3: Blood Dragon en entendant les première notes. Même si on parle d’un autre artiste, on patauge effectivement dans la même énergie rétro mais efficace à souhait. Les mélodies aux synthés sont fortes et accrocheuses et les beats se veulent généralement dansants. Dans le cas de la bande sonore, qui agrémente un film post-apocalyptique, elle est quand même plus sombre et ambiante par moments. Fait à noter : certaines mélodies se répètent, comme Chronicles of the Wasteland est en quelque sorte une version réarrangée de la bande sonore de Turbo Kid.

Petit survol, disque par disque. Je commence par la bande sonore, comme c’est elle que j’ai apprivoisée en premier, et que c’est sur elle qu’est basé l’album :

Turbo Kid Original Motion Picture Soundtrack

Une quarantaine de pistes se retrouvent ici, dépassant très rarement le cap des deux minutes. On a donc beaucoup de pièce, très brèves, qui viennent créer une ambiance. La musique en elle-même est apocalyptique. Pensons aux sons lourds entendus dans Vicious Rat, The Arm Wrestler, The Excecutioner, The Hunt, Going to the Videostore, Bagu’s Questionnaire, Highway 64, Robot Cemetary et Eyes Throat Genitals, pour en nommer quelques-uns.

D’autres pièces, pas aussi sombres, valent aussi le détour : The Playground, Scavenging, 58 minutes pour vivre, Apple’s Hearts, Watching the Stars, Like Faith or Some Shit (OST Version) ou Last Breath, notamment. Mention toute spéciale à You’re It : imaginez Jump de Van Halen par Daft Punk, et ça donnerait à peu près ça!

En revanche, n’ayant pas vu le film, il est plus difficile d’évaluer jusqu’à quel point la trame sonore colle bien aux scènes. Du moins, la bande originale a gagné des prix, ce qui est très bon signe!

Chronicles of the Wasteland

L’album en tant que tel contient 10 pistes, incluant une Intro. Les morceaux sont plus longs, et incorporent souvent des éléments déjà entendus dans la bande sonore. On reconnaîtra rapidement No Tomorrow (avec Pawws à la voix), basée sur Scavenging. Les versions sont plus longues et plus travaillées, mais il y a assurément une certaine redondance. En fait, seule No Tomorrow surprend véritablement; le reste demeure similaire et malgré plusieurs bons beats on fait rapidement le tour. D’ailleurs les titres les plus accrocheurs sont les premiers.

En offrant un album double, Le Matos montre qu’il ne manque définitivement pas de substance. Les répétitions sont, malgré tout, impossibles à éviter ici. Un Chronicles of the Wasteland plus surprenant aurait été nécessaire pour rendre le tout plus intéressant et accrocheur à écouter, surtout vu la longueur de l’album complet. Cela reste du matériel très intéressant, qui s’écoutera aisément pour tous les fans d’ambiances rétro.

À écouter : Chronicles of the Wasteland : Wasteland, No Tomorrow, Highway 64 // Turbo Kid Original Motion Picture Soundtrack : You’re It, Apple’s Heart, Eyes Throat Genitals

7,9/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s