Ballet Suites – Tchaikovsky

Tchaikovsky Ballet SuitesInterprété par Herbert von Karajan et le Weiner Philharmoniker

Sorti le 24 octobre 2011

Chaque année, Tchaikovsky est un incontournable des Fêtes, tout particulièrement grâce à son plus-que-fameux ballet de Casse-noisette. Le compositeur russe est en fait célèbre en général pour ses trois ballets, incluant aussi  Le Lac des cygnes et La Belle au bois dormant.

Des version de ces ballets, il en pleut. Alors, vers quoi se tourner? Une d’elle offre un compromis pour les amateurs occasionnels de classique qui s’intéressent aux airs majeurs avant de posséder la musique complète de ces œuvres et il s’agit de la compilation Ballet Suites éditée par Decca sous la collection Virtuoso. Survol de cette compilation enregistrée par nul autre que Herbert von Karajan, à la tête du Weiner Philharmoniker (l’Orchestre philharmonique de Vienne).

Dès les premières secondes, on reconnaît une version très familière du fameux Scene: Swan Theme, dans toute son intensité. Ajoutons que la qualité sonore de l’enregistrement est aussi non loin d’être irréprochable malgré son âge. En tout, six pièces tirées du Swan Lake sont présentées ici, offrant 25 minutes des meilleurs moments de ce premier ballet de Tchaikovsky, dont Dance of the little Swans. En revanche, comme il s’agit d’une compilation serrée, il n’aurait pas été obligé de mettre la Finale Scene, qui répète le thème avec quelques variantes. Cela finit quand même ce ballet en force, il faut bien l’admettre!

Vient ensuite huit pistes tirées du Nutcraker. De grands classiques comme March, Dance of the Sugar Plum fairy, le bref Russian Song (Trepak), Chinese Dance (Tea), Dance of the Reed Pipes et Waltz of the Flowers. Bref, en majorité des mélodies archi-connues que tout le monde a déjà entendues et qui sont universellement appréciées. Encore une fois, des versions extrêmement solides, qui traversent le temps.

Enfin, cinq pistes de The Sleeping Beauty concluent cette compilation. Aveu : alors que je connais très bien Casse-noisette et modérément Le Lac des Cygnes, je ne suis pas familier avec cette troisième œuvre. Ces compositions, pourtant bien inspirées, n’ont pas suscité la même émotion que celles de Casse-noisette par exemple, imprimées dans l’imaginaire collectif. C’est là qu’on réalise que ces pièces ne prennent leur force que lorsqu’elles sont associées aux bonnes images.

En un peu moins de 70 minutes, on fait le tour des éléments principaux des trois ballets de Tchaikovsky. Cela donne un aperçu très satisfaisant de trois œuvres majeures, sans investir dans une œuvre complète qui n’évoquera rien sauf aux vrais connaisseurs. Les néophytes y trouveront assurément leur compte et peuvent ajouter cette pièce à leur collection sans hésiter.

À écouter : Scenes: Swan Theme, Dance of the Sugar Plum fairy, Waltz of the Flowers

8,5/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s