Art Angels – Grimes

Grimes Art AngelsSorti le 6 novembre 2015

Claire Boucher est plus connue sous son nom de scène Grimes, proposant une musique électronique aux saveurs pop souvent expérimentales. Elle est d’ailleurs connue pour sa voix juvénile et ses pochettes souvent inquiétantes. Son quatrième album, Art Angels, met de l’avant un style synthpop et art pop plus accessible pour l’oreille moyenne, avec des mélodies parfois carrément accrocheuses. Survol de cet opus très particulier.

Déjà, reconnaissons que la pochette est moins glauque que les précédentes. La couverture Art Angels est encore assez particulière à regarder, mais elle est au moins plus colorée! Musicalement, c’est aussi agréablement coloré sur plusieurs pistes. Oublions l’introduction, Laughing and Not Being Normal, qui prend des airs sombres avec des sonorités plus classiques que pop. On change immédiatement de mood avec California, une chanson dansante qui conviendrait parfaitement pour le format radio. Ironiquement, c’est plutôt la chanson suivante, Scream, qui a été retenue comme single, avec la collaboration de la rappeuse Aristophanes. Une pièce expérimentale qui laisse perplexe. L’autre single, Flesh Without Blood, se laissera beaucoup mieux savourer avec son synthpop accrocheur!

C’est essentiellement l’énergie qui se dégage dans la première moitié de l’opus : une alternance entre morceaux très pop et pièces plus expérimentales. Il est difficile de demeurer indifférent face à cet heureux mélange. Mention toute particulière à Kill V. Maim, combinant sa musique synthpop à des mélodies plus audacieuses. Cela donne un résultat intéressant, qui s’apprivoise mieux après quelques écoutes. En seconde moitié de l’album Art Angels, on a même surtout droit à des chansons accrocheuses : Artangels, Easily, Pin, Realiti, World Princess Part II, Venus Fly (épique chanson avec Janelle Monáe) et la finale Butterfly en font tous partie.

Une fois les quelques chansons plus corsées en première moitié, Art Angels est vraiment un excellent album de synthpop, qui garde un côté plus aventureux sans être adressé à un public aussi restreint. Grimes a ainsi fait un beau compromis, pour le mieux!

À écouter : Flesh Without Blood, Pin, Butterfly… Ou n’importe quelle chanson de la seconde moitié de l’album

8,3/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s