Sittin’ Heavy – Monster Truck

Monster-Truck-Sittin-HeavySorti le 19 février 2016

De Hamilton, Monster Truck se fait de plus en plus connaître depuis sa fondation en 2009. Depuis Furiosity, en 2013, le band s’est ouvertement inspiré de plusieurs autres artistes de la scène rock, amenant certains éléments dans sa nouvelle musique. Le résultat : Sittin’ Heavy, un second opus studio qui offre un rock’n’roll lourd et de gros clins d’œil aux belles années du grunge.

Parmi les influences de Sittin’ Heavy, on mentionne le jeu de pédales d’effets de Slash, ou encore les harmonies vocales de Alice in Chains, mais le band qu’on a le plus l’impression d’entendre au fil de l’album, c’est Pearl Jam. La ligne vocale, les guitares, la lourdeur… ça en est frappant à plusieurs moments.

Commençons par le début : Why Are You Not Rocking? Cette première chanson offre un tempo rapide et une belle énergie. Un peu générique comme composition, mais cela a le mérite de bien nous réchauffer pour la suite.

Don’t Tell Me How to Live est la première des plusieurs chansons rappelant Pearl Jam. La ressemblance se fait sentir dès le refrain et semble s’intensifier au fil de la chanson. Et c’est en fait très réussi, que cette influence soit assumée ou non. Puis avec Another Man’s Shoes, on croit entendre un petit quelque chose rappelant Soundgarden. La dernière chanson, Enjoy the Time, revient aux troublantes similitudes avec Pearl Jam (on pense notamment à Alive).

Dans les autres chansons accrocheuses, on peut compter For the People, hymne rock qui se prend toujours bien, puis Black Forest, première chanson plus lente de l’opus. Quant à The Enforcer et à ses chœurs rock, elle pourrait parfaitement se retrouver dans la bande sonore du prochain NHL.

Presque toutes les chansons, individuellement, offrent quelque chose d’intéressant, avec un rythme accrocheur et une instrumentation rappelant le bon vieux rock à son apogée. C’est dans l’ensemble que cela se corse. Certains titres se ressemblent trop (faiblesse qui avait été soulignée dans la critique de Furiosity, d’ailleurs) et, à part quelques exceptions, rares sont ceux qu’on reconnaîtra instantanément. Bref, c’est un opus rock intéressant, mais qui ne fera pas l’histoire. Sittin’ Heavy se savoure quand même bien à petites doses.

À écouter : For the People, The Enforcer, Enjoy the Time

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s