Honest Man – Matt Andersen

Matt Andersen HonestSorti le 26 février 2016

L’auteur-compositeur-interprète Matt Andersen vient du Nouveau-Brunswick et ne cesse de séduire avec chaque nouvel album. Il lance son septième opus en carrière, étant considéré dans le vaste registre blues, mais touchant à un peu tout ce qui l’inspire. Honest Man se veut son œuvre la plus personnelle, traitant de sujets tantôt plus intimes, tantôt plus engagés, notamment politiquement.

Enregistré à New York en 2015, Honest Man est réalisé par Commissioner Gordon (associé notamment à Amy Winehouse, Quincy Jones et Santana). Quand même! Bien que ces références ne soient pas directes dans la musique, on sent que la réalisation, variée, vise généralement dans le mille.

Break Away ouvre doucement l’album, offrant une musique légère qui met de l’avant la voix chaleureuse du chanteur. Cette douceur se poursuit un peu, avec The Gift. Par contre, la chanson-titre vient surprendre avec une instrumentation plus funky; les cuivres arrivent presque à voler la vedette à la voix pourtant solide de Matt Andersen.

I’m Giving In tombe, quant à elle, dans la ballade. Particulièrement efficace, d’ailleurs, en piano-voix où on sent l’artiste vulnérable le temps d’une chanson. Thématiquement, la chanson serait reliée à All the Way, aux accents RnB.

D’autres chansons qui retiennent l’attention : Quiet Company, un air familier, presque berçant; Let’s Get Back, une chanson demandant de retrouver la vraie identité du Canada (lire : avant les années Harper); et Who Are You Listening To?, qui rappelle beaucoup l’énergie de We Are Family de Sister Sledge.

En écoutant l’album au complet, on réalise que bien qu’à peu près chaque chanson contient des éléments bluesy, Matt Andersen n’a définitivement pas produit un album de blues à proprement parler. On se situe dans un sympathique melting pot de genres, naviguant parfois plutôt dans le registre soul/RnB, parfois un peu plus vers le folk et le rock. Le meilleur dans tout cela : c’est tellement naturel et bien fait que l’on n’a même pas vraiment le temps de se poser la question et on l’apprécie, tout simplement. Comme le nom l’indique, il offre un album honnête, mettant ses tripes sur la table et ne se mettant aucune limite. On espère qu’il continuera dans cette lignée!

À écouter : I’m Giving In, Quiet Company, Who Are You Listening To?

8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s