Bio Punk – Jean Pierre Jean Pierre

Jean Pierre Jean Pierre BioSorti le 19 juin 2015

Le trio parisien Jean Pierre Jean Pierre verse dans «punk bio», un heureux mélange de punk criard, de critique sociale et d’humour décalé. Le premier album de la formation, justement appelé Bio Punk, nous fait entrer dans cet univers très particulier que nous offre JPJP pendant une trentaine de minutes.

Les premiers instants de Tom Cruise est une licorne nous confirment qu’on a bel et bien affaire à du punk-rock énergique. C’est au niveau des paroles et du titre que Jean Pierre Jean Pierre se démarque davantage. Le titre vend un pu la mèche, mais les paroles valent le détour pour leur originalité qui en fera sourire plus d’un.

D’autres titres retiendront tout autant l’attention pour leur intensité et leurs paroles non moins décalées : Je hais les bus, Cœur de fer, mais tout particulièrement Post-Apo.

C’est surtout dans la seconde moitié de l’opus que le côté «bio» se fait entendre. Adopte un punk réussit, avec humour, à déconstruire le mythe du punk. Quant à Père Mittent, on a l’impression que JPJP nous lance un message, mais la référence (si elle est réelle) ne nous est pas claire de ce côté de l’Atlantique.

La grosse chanson (littéralement) de l’album est Bio Punk Manifesto!. En à peine moins de 8 minutes, on nous balance beaucoup d’informations dans des segments très disparates. Le bout le plus mémorable est clairement celui où on parle de «mon petit poulet», dénonçant le sort réservé aux animaux destinés à l’abattage. Troublant! La chanson se finit avec une série de «Élevés au grain», après avoir parlé de fraises bio. Vous voyez le genre!

Ce premier album de Jean Pierre Jean Pierre est très clair dans sa direction. Le groupe ne semble pas avoir de difficulté à assumer sa vision du punk, et cela pourra rejoindre un public en quête de quelque chose de différent et d’audacieux. La faiblesse que le groupe a face au public québécois est, vous l’aurez compris, la différence dans le dialecte et la culture. On ne saisira pas aussi aisément les références du band, et entendre «chelou» est rarement un bonus pour nos oreilles. Ceci étant dit, cela reste un album rafraîchissant qui pourra surprendre ceux qui pensent encore que le punk est mort et enterré.

L’album est disponible sur la page Bandcamp du groupe.

À écouter : Post-Apo, Adopte un punk, Bio Punk Manifesto!

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s