Mon bordel – Ariane Laniel

Ariane laniel Mon BordelSorti le 20 mai 2016

Le nom d’Ariane Laniel seul ne sonnera pas de cloche pour tout le monde… mais Ariane de la toute première mouture de Mixmania en 2002, soudainement ça nous revient! Quatorze ans plus tard, la chanteuse lance finalement un premier mini-album en solo. Surprise : le EP Mon bordel prend une direction résolument pop country. C’est le réalisateur de l’album et ami de cœur de la chanteuse, John Anthony, qui aurait apporté la facette plus country au projet.

La chanson-titre amorce le mini-album de cinq titres avec des percussions fortes suivies de sonorités résolument country. On est très loin de hits d’Aucun regret, mais la chanteuse a clairement su se donner une voix qui lui est propre, et montre ici qu’elle a le sens de la mélodie, tout particulièrement dans le refrain. Plus pop country, Divague gagne aussi en énergie et probablement aussi en accessibilité pour son public jeune.

En milieu d’opus, Faire fondre un cœur explose avec intensité sur la thématique de la séduction. Une chanson énergique et légère qui en fera sourire quelques-uns. La chanson est suivie de Demain l’été, avec la collaboration vocale de Pierre-Luc Lessard. Deux voix qui se complètent bien ici. Et bien que cette chanson ait pris un son plus pop, on ne peut s’empêcher d’entendre une mandoline en arrière-plan…

La finale Sirène arrive déjà. Une chanson douce qui vise dans le mille avec un build-up judicieusement orchestré sur quatre minutes. Chaque note est à sa place, et sans qu’on s’en rende compte, on se laisse bercer par la mélodie de l’artiste. La meilleure chanson de ce EP, sans hésitation.

Ariane Laniel fait preuve d’une belle maturité avec Mon bordel, elle qui a vraiment pris le temps avant de se lancer dans ce projet autofinancé. Il faut d’ailleurs admettre que la qualité du travail est digne des grandes productions. Le seul hic : à qui s’adresse véritablement l’album? Le public qui a découvert et suivi Ariane, alors encore adolescente, est aujourd’hui quelque part dans la vingtaine, peut-être début trentaine. Le style country, en revanche, intéresse généralement un public beaucoup plus âgé. Le temps nous apprendra si elle s’est forgé un nouveau public, plus vieux, ou si ses fans de la première heure sont effectivement revenus vers elle.

À écouter : Divague, Sirène

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s