Les aurores boréales – Geneviève Racette

Geneviève Racette AuroreSorti le 6 mai 2016

Après un EP qui a retenu l’attention de plusieurs en 2014, Geneviève Racette revient avec un premier album complet, intitulé Les aurore boréales. Les thématiques de l’opus ne sont pas directement inspirées des aurores boréales, mais plutôt de sa symbolique : «Pour moi, les aurores boréales, ça représente les émotions, les souvenirs, les hauts et les bas d’une relation. C’est comme une histoire en couleur. Et l’album, c’est exactement ça. Je vous raconte mes aurores boréales», peut-on lire dans son dossier de presse.

Ainsi, c’est un album assez personnel que la Montréalaise propose ici, sur des airs se situant essentiellement entre folk et country. Cela commence avec Le feu, avec une musique juste assez discrète pour laisser la place aux textes de l’auteure-compositrice-interprète, qui parlent de relations amoureuses, surtout en début d’album. Avec Noir et blanc puis Clichés, on a droit à des arrangements un peu plus chargés, mais très efficaces, qui n’enlèvent quand même rien aux paroles. D’ailleurs, quelque chose dans la progression du refrain de Clichés vient donner quelques frissons.

Au fil de l’écoute de l’album, on retiendra quelques titres en particulier. Petit nid offre quelques très beaux textes qui rappellent que l’amour n’a pas à être flamboyant. Juste après, la mélodie de L’élan ne manque pas d’intensité et les arrangements lui rendent bien justice. Quant à Muette, la chanteuse décrit avec justesse le dilemme de l’industrie musicale. La finale, Voiture aérienne à hélices, nous montre un côté rêveur à l’artiste, qui finit le tout avec douceur.

Lorsqu’on constate la force de ses textes, imagés mais jamais forcés, on ne s’étonne pas que Geneviève Racette ait été entre autres formée à l’École nationale de la chanson de Granby. Sa pop, fortement teintée de folk et de country, conviendra pour les soirées tranquilles, possiblement en solitaire. Car Les aurores boréales ne se savourera pleinement que si on s’assoit et qu’on prend le temps de bien savoir chaque mot, chaque mélodie.

P.S. : Les chansons retenues ci-dessous sont toutes dans le registre lent, bien qu’il y ait aussi d’excellentes compos plus énergiques. Il me semble tout de même que ce registre rend bien plus justice aux textes personnels de l’artiste.

Il est possible d’écouter l’album sur la page Bandcamp de l’artiste.

À écouter : Cliché, L’élan, Voiture aérienne à hélices

8/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s