CHRONIQUE : Coup d’envoi du Fringe Musique avec Dunes

Dunes 1Par Olivier Dénommée

C’est avec Dunes (Desert Blues Ensemble) que la programmation Fringe Musique du 26e festival montréalais démarrait, au Divan Orange. Malgré quelques imprévus, l’événement a certainement fait des heureux et augure très bien pour la suite des choses.

Les imprévus étaient les suivants : le prix d’entrée, annoncé comme une contribution volontaire, était en fait de 5$, et l’heure du spectacle, retardée d’une heure. Ainsi, c’est seulement à 22h30 que les huit musiciens montréalais ont commencé à jouer… mais une fois qu’ils ont commencé, on a vite oublié tous les désagréments de la soirée! Avec Jesse Mac Cormack au milieu, le tout avait l’air d’un jam session un peu psychédélique où la chimie passait bien. Cet effet était amplifié par le fait que les chansons étaient très longues, frôlant souvent une dizaine de minutes chacune. Dur de les décrire : les chansons contenaient des élément de rock, de funk, de rythmes du monde, de psychédélique… ah, et du blues aussi. S’il y a une critique que je peux faire de la performance, c’est que tout le monde n’a pas eu l’occasion de briller autant. Plusieurs musiciens semblaient avoir un rôle très secondaire, ne jouant vraiment qu’à certains moments, se limitant à danser ou à taper du pied le reste des longues pièces. Tout de même, tout le monde semblait avoir du plaisir sur (trop) petite scène du Divan Orange.

Dans la salle, le public semblait attentif, mais pas très actif. Du moins au début. Après quelques chansons, les premières spectatrices se sont mises à danser vigoureusement. Autre moment marquant du spectacle : l’arrivée de Bernard Adamus sur scène. Il a participé sur deux chansons, chantant à sa façon sur les rythmes de desert blues. Dommage, on perdait souvent sa voix dans le mix, bien qu’il s’époumonait clairement sur scène!

Dunes 2Dune 3Après 45 minutes de musique souvent intense, le groupe a annoncé une «brève pause». Celle-ci aura finalement duré 35 minutes et, sans surprise, quelques membres de l’assistance ont quitté les lieux avant le retour sur scène, probablement vu l’heure tardive (on était quand même un jeudi!). Je n’ai moi-même pas pu rester jusqu’à la toute fin, mais j’ai remarqué que je reconnaissais davantage les chansons de la seconde partie du show, avec une reprise de Banshee (tirée du dernier opus de Santigold), ou du classique Get Back des Beatles. Pas mal du tout!

Malgré les quelques imperfections qui affectent à peu près n’importe quel spectacle, on peut dire qu’on part tout de même sur une bonne note la potion Musique de ce festival Fringe. Espérons que l’organisation sera améliorée lors des prochains soir et que la qualité des spectacles conserve ce même niveau, et on devrait tous pouvoir passer un très, très bon festival!

Prochain spectacle : Cherry Chérie + Samuele, ce samedi 4 juin!

(Photos : Olivier Dénommée)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s