Relentless – The Paul DesLauriers Band

FINAL Relentless COVER 3000x3000Sorti le 3 juin 2016

Deux ans après un album éponyme ayant connu un fort succès auprès de la critique, le Paul DesLauriers Band revient en pleine forme avec Relentless, un album qui est marqué par une collaboration plus forte que jamais entre Paul DesLauriers et ses comparses Greg Morency et Sam Harrisson, respectivement à la basse et à la batterie, puisque les trois ont participé aux nouvelles compositions de l’album. Comme on peut s’y attendre, on a droit à un opus fortement chargé en blues-rock.

Stewtro Rock (Just Got Back) n’attend pas longtemps avant de nous balancer le gros blues-rock du PDB comme on l’aime : puissant, avec de la groove à revendre. I’m Your Man, juste après, offre un peu plus de subtilité, avec un build-up plutôt efficace. Mention à Wipes Away Your Sin, qui a des airs rappelant un peu du Bon Jovi en plus viril et une section rythmique qui complimente parfaitement les mélodies de Paul DesLauriers.

Outre les titres très «rentre dedans», on a droit à des morceaux de blues plus lent, comme Still Under My Skin et If I Still Had You. Ce dernier, malgré son imposante durée de 8 minutes 30, est sans contredit ma préférée de tout Relentless!

Et à la fin, Gonna Make You Move est présentée en deux parties, dont la dernière est formée d’une imposant crescendo de trois minutes et demie de façon complètement instrumental. Ces deux dernières pistes totalisent tout près de huit minutes ensemble.

Si on écoute l’album en musique de fond, il se savourera parfaitement du début à la fin, aucun doute ici. Mais en portant davantage attention à chaque piste, on pourra sentir quelques longueurs par-ci par-là. La fin de plusieurs chansons, comme Ten Feet Tall et Wipes Away Your Sin, aurait pu venir plus vite, et il semble qu’on ait un petit peu trop mis de temps dans le solo de guitare de Still Under My Skin. On retiendra aussi les «solos» de percussions de We Just Might parmi les moments faibles de l’opus.

L’album n’échappe ainsi pas à tous les petits pièges qui peuvent attendre même les plus grands bluesmen, mais cela n’empêche pas que Relentless donnera une envie contagieuse de taper du bien pour bien des amateurs. Sans révolutionner le genre, on peut continuer dire sans trop de risques que le Paul DesLauriers Band est parmi les plus fiers représentants de la scène blues canadienne.

À écouter : I’m Your Man, Up in the Air, If I Still Had You

7,5/10 

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s