CHRONIQUE : Public discret pour Pif Paf Hangover et Ragers

PPH 1Ragers 1Par Olivier Dénommée

Lorsqu’un festival s’étire sur plusieurs semaines, il y a toujours un risqué que les gens se désintéressent aux spectacles présentés, surtout s’ils ne sont pas stratégiquement cédulés en fin de semaine. Le show du jeudi 16 juin dernier, avec en vedette le groupe Ragers et le duo Pif Paf Hangover, était une de ces soirées, avec une belle intensité sur scène, mais un public presque absent dans la salle.

Pif Paf Hangover

Les premiers à occuper la scène du Divan Orange étaient les deux gars de Pif Paf Hangover. Le spectacle était prévu pour 21h30, mais on pouvait pratiquement compter sur les doigts le nombre de personnes dans la salle à cette heure… incluant le band et les employés! Sans surprise, le début a été repoussé jusqu’à ce que les spectateurs arrivent, vers 22h15. Malgré l’attente, la foule se faisait timide, mais la musique électronique dansante a réussi à convaincre quelques personnes se s’approcher de la scène. Malgré le volume un peu élevé, les spectateurs ont semblé apprécier et de plus en plus se laissaient envoûter par la musique accrocheuse du duo. Cependant, un petit problème technique entre deux chansons a fait perdre le focus à quelques personnes, qui se sont mises à discuter entre elles. Les musiciens, eux, ont joué sans broncher leur set de 45 minutes puis ont quitté la scène.

PPH 2

Ragers

Alors qu’on pensait que Pif Paf Hangover ne l’a pas eu facile, le groupe hip-hop de Ragers, de la Rive-Sud, a eu droit à pire comme accueil. Il restait encore moins de gens dans la salle au début de sa performance, à 23h30. De plus, il semble que le public habitué aux spectacles organisés par Indie Montréal ne soit pas, de manière générale, particulièrement intéressé à ce registre musical. Pourtant, les gars sur scène étaient vraiment dedans : ils nous balançaient leurs gros beats et leurs lignes de rap avec conviction, et ont fait appel à un invité à quelques reprises. Tous ont semblé ignorer que le public était si peu nombreux, et ont livré une perfo – et des commentaires – comme si le Divan Orange était plein à craquer. L’ambiance était aussi bien ficelée, avec des projections aux tendances très psychédéliques. Il semble que la musique de Ragers ne soit pas faite pour être pleinement appréciée à jeun. Bref. Alors que le précédent groupe avait joué 45 minutes, celui-ci est parti, sans rappel, après 35 minutes. Ouch!

Ragers 2La suite demain pour le spectacle mettant en vedette Lakes of Canada.

(Photos : Olivier Dénommée)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s