My World – Lisa Simone

LisaSimone_MyworldSorti le 25 mars 2016

Le nom de Lisa Simone n’est pas sans rappeler celui de Nina Simone, fameuse chanteuse et pianiste de jazz. Avec raison, car c’est sa fille qui a repris le nom à son compte, bien que c’était seulement un nom d’artiste pour Nina. Bref, la chanteuse et actrice, aujourd’hui âgée de 53 ans, offre un album qui se veut proche de son intimité, avec des sonorités très proches du RnB et de la soul.

Cela ne prend pas longtemps pour qu’on se rassure : Lisa Simone a bel et bien une voix qui lui est propre, beaucoup plus chaleureuse que le fameux contralto de sa défunte mère. L’album My World semble confirmer que le lien s’arrête au nom d’artiste.

Let It All Go démarre le tout sur un petit air aux tendances Rhythm and blues : une entrée en matière discrète, mais justement qui laisse place aux subtilités de la voix de Simone, mais aussi à celle de son band qui occupe juste assez de place tout en laissant la vedette à la chanteuse. Beaucoup de choristes se font aussi entendre dans cette première chanson, chose qui sera répétée à travers l’opus. La même groove efficace se fait entendre dans d’autres chansons comme Unconditionally, la chanson-titre My World ou encore Tragique Beauty.

Alors qu’une bonne partie de l’album semble dans cette même ligne directrice, il faut mentionner quelques pistes qui retiennent l’attention pour leur différence : Expectations débute comme le reste, mais explose étonnamment en intensité dans le dernier quart; bien qu’il y a des clins d’œil au gospel par-ci par-là à travers l’opus, I Pray semble assumer un peu plus un côté spirituel qui ne déplaît pas; la discrète If You Knew nous offre une ballade berçante avec, en prime, une belle ligne de trompette qui complimente très bien la voix de Lisa Simone; Ode to Joe (pas mal, le jeu de mots!), offre une des plus belles montées de l’album, avec une chanson aussi très percussive; et Hold On, contrairement à son titre, ne retient rien et offre un blues entraînant. La finale This Place revient à la douceur, mais pas sans quelques belles montées avec, notamment, des cordes pour ajouter à l’intensité du moment.

Lisa Simone offre, sans contredit, un album puissant, et réussit à nous faire sentir qu’il y a quelque chose de très personnel, surtout dans les thèmes. Sauf quelques exceptions, rien n’est forcé dans l’album, et tout s’écoute et se réécoute avec autant de plaisir, autant attentivement qu’en musique de fond. Un album plus proche du RnB que du jazz, mais qui se défend très, très bien.

À écouter : Unconditionally, If You Knew, This Place

8,1/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s