The Rough Guide to The Best Music You’ve Never Heard – Compilation

Best Music You're Never HeardSorti en 2011

Rares sont les fois où la collection The Rough Guide to a fait fausse route dans ses compilations. La collection tente la compilation ultime ici : littéralement la «meilleure musique que nous n’avons jamais entendue». Ça sonne très prétentieux, mais on ne s’attend franchement pas à moins.

On nous promet le meilleur de ce qu’on peut entendre en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie et en Europe, mélangeant volontiers la musique traditionnelle à des influences plus modernes. Bref, on s’attend à ce que ces 30 pistes fassent exploser les frontières.

Difficile de mieux commencer une compilation qu’avec une chanson de Bollywood. Kuria Ne Suniya (Beautiful Woman Listen to Me), par Achanak. Cela m’a éveillé des souvenirs de l’opus consacré au Bollywood Disco (que je recommande, d’ailleurs), en légèrement moins caricaturé. S’ensuit Five Heroes par les Tibétains Hanggai. On change volontiers de continent d’une piste à l’autre, et c’est ce qui fait la beauté de l’expérience. On touche à l’Afrique (Syran Mbenza, Samba Touré, Etran Finatawa, Mabulu, Nuru Kane, Mamane Barka, Daby Balde), à l’Amérique latine (Yoko, Sierra Maestra, Waybe Gorbea, Carlitos Almonte), à l’Europe (Beltuner, Maggie MacInnes, Eduardo Niebla), au monde arabe (Akim El Sikameya, Dozan, Ahmad Sham Sufi Qawwali Group), aux Caraïbes (Mory Kant), à l’Asie (Debashish Bhattacharya, Paban Das Baul)…

Beaucoup d’autres ont les frontières beaucoup plus brouillées, et c’est tant mieux ainsi. On a aussi droit dans cette compilation à des rythmes très funky (Spam Allstars) et à de la musique à tendance tzigane (Bela Lakatos, Kolpakov Duo, Perunika Trio). Chargé, vous dites?

Mieux encore, la quasi-totalité les 30 artistes qui y apparaissent seront de parfaits inconnus pour l’auditeur moyen, alors les chances sont minces pour que vous en connaissiez même un seul. Et c’est la beauté de la chose : ouvrir vos oreilles vers des sonorités peu communes voire inédites avant aujourd’hui.

Par contre, avec 30 pistes, il faut vraiment se mettre dans le bon esprit si on veut pleinement apprécier la compilation du début à la fin. Fort probablement que vous pourrez mieux la savourer à petite dose, surtout vu qu’elle est aussi substantielle. Reste que c’est un très bel ajout dans votre collection de musique du monde, qui risque de vous donner envie d’en découvrir beaucoup d’autres.

Plus de détails sur la compilation ici.

À écouter : Five Heroes, El Aguafiesta, Calypso Calaloo

8,4/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s