These Systems Are Failing – Moby

moby_tsafSorti le 14 octobre 2016

Le producteur Moby n’est plus à présenter, lui qui s’est fait connaître pour sa EDM depuis les années 1990 et qui a lancé une douzaine d’albums, dont plusieurs à succès. Sa treizième sortie studio, These Systems Are Failing, en est une particulière, comme elle est créditée pour la première fois à Moby & The Void Pacific Choir. C’est aussi un retour important à ses racines, plus près du punk et de la musique techno et industrielle, avec un côté extrêmement engagé dans ses paroles.

Hey! Hey! nous rentre dans les oreilles immédiatement. On a droit à une chanson nerveuse musicalement, avec une ligne vocale à tendance punk. Son refrain est l’élément le plus accrocheur de cette chanson, qui rend assez vite tendu si on n’est pas prêt mentalement pour ce genre musical. Faites-vous tout de suite à l’idée, car le reste ne sera pas plus doux! Break.Doubt, par exemple, y va encore plus loin dans l’intensité.

Malgré cette intensité, souvent proche de l’industriel, il y a quelques mélodies qui ressortent positivement dans le lot. Pensons au refrain de Don’t Leave Me et celui de Erupt and Matter. Le single Are You Lost in the World Like Me? et A Simple Love semblent nous rappeler un peu Joy Division, en moins désagréable. Les dernières chansons du bref opus (moins de 36 minutes) sont probablement les moins intéressantes… And It Hurts est aisément la pire chanson que l’artiste pouvait choisir pour conclure These Systems Are Failing et c’est bien dommage! Cela laisse un petit arrière-goût.

Moby est plus engagé que jamais dans cet album, offrant une intensité en musique et en paroles. Les bémols qu’il faut ajouter sont les suivants : à moins d’écouter l’opus avec attention, on aura l’impression de n’entendre que quelques chansons différentes, tellement elles se ressemblent. La drum machine n’a que très peu de variété, et à part certaines chansons aux mélodies très accrocheuses, les autres se ressembleront sensiblement. Ajoutons que l’album passe très vite, alors on a bien l’impression d’avoir fait le tour rapidement.

Version deluxe

Une version contient trois chansons de plus, pour ceux qui en veulent plus de ce son particulier. En fait, Almost Loved, avec sa vibe industrielle et The Nighttime, avec un son très rock, justifient à elles seules l’achat de la version augmentée de l’album, comme elles sont meilleures que la plupart des pistes de la version régulière… Quant à Dark Star, elle aurait très bien pu n’apparaître sur aucune version…

À écouter : Hey! Hey!, Are You Lost in the World Like Me?, A Simple Love // Deluxe : The Nighttime

6,8/10 (régulier) / 7,2/10 (deluxe)

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s