CHRONIQUE : Le charme sincère de Matt Holubowski

Photo : LePetitRusse
Photo : LePetitRusse

Par Audrey-Anne Asselin

Pour la première fois à Saint-Hyacinthe, Matt Holubowski présentait le 18 février dernier son spectacle Solitudes qui parcours les pièces de son plus récent album du même nom, sorti en septembre 2016. Dans une salle comble et fébrile, le jeune auteur-compositeur-interprète de 28 ans était vraisemblablement très heureux d’être là, sentant déjà l’énergie du public dont l’âge variait des plus jeunes aux plus sages.

Ses chansons, inspirées de ses nombreux voyages, nous font à notre tour voyager. Holubowski s’amuse avec les différents styles musicaux accompagné de ses musiciens (guitare, violoncelle, contrebasse et batterie). Il ne se gêne pas pour nous adresser la parole à plusieurs reprises, entre autres pour nous exposer le contexte de ses compositions et saisit d’ailleurs l’occasion pour nous parler de la situation des réfugiés un peu partout dans la monde qui cherchent à immigrer, simplement pour pouvoir habiter une maison qui ne «risque pas d’exploser» . La chanson A Home That Won’t Explode qu’il joue par la suite prend alors tout son sens.

On comprend rapidement que le musicien est engagé est passionné par le monde qui l’entoure et c’est ce qui constitue la richesse de ses textes et musiques. Il nous a fait le bonheur d’interpréter la chanson-titre de son premier album, Old Man, ainsi que celle composée par Pierre Lapointe lors de la grande finale de La Voix en 2014, Feuille d’argent, Feuille d’or. La plupart des artistes choisissent de terminer un concert avec une chanson vibrante et énergique avec tout le band, mais Matt Holubowski choisit plutôt l’inverse :  l’appelant sa berceuse, il clôt le spectacle avec la douce chanson Solitudes, ne gardant qu’un discret musicien pour l’accompagner.

J’étais déjà amoureuse de l’album, mais vraiment, hier soir c’est de l’artiste dont je suis tombée amoureuse. Matt Holubowski est sincère, drôle et attachant sur scène. Il joue avec passion et sincérité tout en gardant une belle simplicité. C’est certainement un rendez-vous à ne pas manquer s’il passe par chez vous dans les prochains mois. Vous ne regretterez absolument pas!

Une réflexion au sujet de « CHRONIQUE : Le charme sincère de Matt Holubowski »

  1. Je reviens du concert de Matt Holuboski au théâtre Maisonneuve dans le cadre du festival de Jazz 2017.Un artiste que j’aime beaucoup , une douceur pour nos oreilles. Mais il est quasiment impossible de retenir une de ses mélodies, comme savent le faire ses idoles.
    Il est unique,mais j’attend de lui cette mélodie que je retiendrai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s