CHRONIQUE : [Francouvertes] Deuxième soirée des préliminaires pleine de surprises

tire-le-coyotePar Audrey-Anne Asselin

La soirée du lundi 27 février, la seconde sur sept des préliminaires des 21es Francouvertes, mettait tout d’abord en vedette le très excellent Tire le coyote dans le cadre de la série «J’aime mes ex». Accompagné de son fidèle ami/guitariste/chanteur Benoît «Shampouing» Villeneuve, il nous a offert une prestation pour le moins intimiste, toute en douceur. Choisissant plutôt un micro à large spectre, les voix des deux musiciens blendaient parfaitement au plus grand plaisir de nos oreilles. Tire le coyote (alias Benoît Pinette) a saisi l’occasion pour plugger, entre quelques blaguettes, qu’il prévoyait sortir un album en septembre 2017 et nous a fait le plaisir d’entendre une de ses nouvelles chansons, Pouvoir de glace. (En faisant une mini-référence assez comique à La Reine des Neiges).

Le premier concurrent de la soirée était Maxime Auguste, personnage drôle et un peu absurde à la fois. Personnellement, j’ai l’impression qu’il a parlé autant qu’il a chanté. Je comprends que ça peut faire partie du personnage, mais dans le cadre d’un concours, on essaie de limiter le clapotage. Malgré des choix de chansons discutables dans les 15 premières minutes de sa prestation (Kevin-Steve, Cinéma l’amour), Auguste a réussi à me charmer vers la fin avec Jouer aux fusils et Mon équipe, qui mettaient en valeur des instrumentations plus étoffées et permettait une interprétation plus sensible.

maxime-auguste

On tombe par la suite dans un beat plus rock alternatif avec Projet Coyote. On sent tout de suite une recherche de sonorités, de suites d’accords mais aussi de métriques plus complexes. L’énergie que les gars ont sur scène est pour le moins intense (j’aurais même tendance à dire que c’est parfois un peu too much), mais ils sont si sympathiques à voir aller qu’on leur pardonne cet élan d’intensité. En écoutant le plus récent mini-album, EP d’printemps, je n’étais pas tout à fait convaincue, mais lundi soir a certainement été une belle surprise pour moi : un band à suivre!

projet-coyoteC’est le doyen de la soirée qui avait le mandat de fermer le spectacle. Juste Robert a offert une prestation pour le moins éclectique. Sa musique de style country rock où les paroles un peu weird prennent beaucoup de place n’est pas convaincante, mais force est d’admettre qu’il a une belle présence sur scène et le personnage en soi est intéressant. Mis à part Golden Storm, ses chansons ne me plaisent tout simplement pas, et ce, même après avoir écouté son plus récent disque, Des autoportraits, à plusieurs reprises. Ses textes ne me parlent pas du tout et son lourd accent m’agace au plus haut point, sans oublier des longueurs notables entre les différentes pièces proposées (par manque d’habitude, peut-être?).

juste-robertCoup de théâtre : c’est finalement Juste Robert qui domine cette deuxième soirée de préliminaires récoltant ainsi la 4e place au palmarès, comme quoi tout peut arriver! Il est suivi de près respectivement par Projet Coyote et Maxime Auguste. Les trois premières places demeurent inchangées depuis la semaine dernière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s