CHRONIQUE : [Francouvertes] Des résultats surprenants


Par Audrey-Anne Asselin

L’avant-dernière soirée des préliminaires des 21es Francouvertes se tenait lundi soir au Lion d’Or, fidèle hôte du concours-vitrine. Laurence-Anne, Ariane Vaillancourt et Joey Robin Haché ont été bien appréciés par le public présent, tout comme l’ex Samuele qui les précédait et qui a brassé un peu le public avec son cours de culture sociale 101 tout à fait à propos.

Samuele

Samuele a en effet profité de cette tribune pour expliquer soigneusement la signification de ses chansons, qui étaient pour la plupart encore relativement fraîches. Elle en profite pour nous expliquer ce qu’est la transsexualité non binaire avant d’interpréter Léo, pièce touchante écrite pour une personne chère à ses yeux. On a aussi parlé de consentement pour introduire une nouvelle chanson sur ce thème. Celle-ci exploite cependant un aspect plus sexy de la chose, ce qui est rarement sinon jamais fait. Il va sans dire que ce très légitime jasage a considérablement allongé la prestation de l’artiste, sans pourtant nous déranger outre mesure. Seule sur scène avec sa guitare, Samuele brillait (au sens propre, comme elle était couverte de glitters) et a fait rire le public à plusieurs reprises avec ses solos de trompette interprétés de façon virtuose avec sa bouche. Une belle découverte pour moi qui ne connaissais pas cette artiste engagée découverte il y a deux ans à ce même concours.

***

Laurence-Anne

La jeune musicienne est bien groundée sur scène et sa voix velouté est pleine d’assurance. Elle manie bien sa musique indie alternative, presque autant que sa claviériste qui vole (un peu) la vedette. Le morceau d’ouverture se termine d’ailleurs sur l’adoubement de Laurence-Anne avec un sabre laser en plastique de Kylo Ren (Star Wars), ce qui a fait plutôt rire. Le band est vraiment dans sa bulle et c’est beau à voir, mais cela manque franchement de connexion avec le public. Certaines complexités au niveau des arrangements m’ont particulièrement épatée, tout comme la courte citation du générique de Sex and the City à la fin de la troisième pièce qui m’a décroché un sourire en coin. Entourée de clavier, guitare, batterie, basse et vibraphone, la chanteuse n’était absolument pas laissée à elle-même et a montré l’étendue de ses talents lors de son passage aux Francouvertes.

***

Ariane Vaillancourt

La belle Sherbrookoise a tout donné lors de sa performance qui a séduit le public, celui-ci s’époumonant après chaque chanson. Toute élégante dans sa veste noire et dorée, elle a principalement interprété les pièces de son EP FIG. 1, dont les arrangements sont tout simplement magnifiques. Se spécialisant dans le style pop orchestral, elle était accompagnée sur scène du quatuor à cordes 4ailes, ce qui ajoutait certainement une coche à l’ambiance générale qui se dégageait de ses interprétations. Malheureusement pour elle, Les Francouvertes s’intéressent moins à tout ce qui peut avoir des allures pop et la musicienne est absente du palmarès, ce qui me surprend et me déçoit beaucoup.

***

Joey Robin Haché

C’est l’Acadie qui prenait d’assaut la scène du Lion d’Or pour la dernière prestation de la soirée, et je ne mâche pas mes mots : Joey Robin Haché a du cœur au ventre lorsque vient le temps de nous livrer sa pop rock énergique. Un petit hic survient rapidement : on ne comprend malheureusement aucun mot qui sort de la bouche du chanteur (même lorsqu’il parle, on ne comprend rien). Cette petite faiblesse pose tout de suite problème dans un concours de chanson francophone et coupe le contact avec le public assez rapidement. Les arrangements sont intéressants et les musiciens sont sans nul doute excellents, mais Haché en beurre juste trop épais pour qu’on tripe avec lui autant qu’il le voudrait. Il devra apprendre à doser pour gagner le cœur de la salle.

Sans trop de surprise, Joey Robin Haché est absent du palmarès, tout comme Ariane Vaillancourt, que j’aurais pourtant bien vue dans la liste des demi-finalistes. La seule qui s’assure une place pour l’étape suivante est Laurence-Anne qui se mérite la 5e position au terme de cette soirée haute en couleur.

Toutes les photos : Jean-François LeBlanc

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s