Every Open Eye – CHVRCHES

Sorti le 25 septembre 2015

Deux ans après la sortie de son populaire premier album The Bones of What You Believe, le trio électropop écossais CHVRCHES revient avec un second opus, qui poursuit dans la même ligne directrice. On reconnaît immédiatement le son signature du groupe, et surtout la voix de Lauren Mayberry. On sent d’ailleurs un album plus égal avec Every Open Eye.

Dès les premières secondes de Never Ending Circles, aucun doute possible : on reconnaît le groupe immédiatement de par les choix de synthés. On sent en fait une continuité avec la précédente sortie, et ce premier titre, bien qu’il ne soit pas aussi puissant qu’un The Mother We Share (première piste du précédent opus et aussi première piste du premier album), on reconnaît une certaine capacité à accrocher l’oreille. Leave a Trace, juste après, frappe déjà un peu plus fort, surtout au niveau du refrain, mais c’est vraiment à Keep You on My Side qu’on reconnaît le génie du trio.

Make Them Gold est aussi très intéressant mélodiquement, sur une musique moins agressante du côté des synthétiseurs. Étonnamment, elle n’a pas été retenue en single alors qu’elle avait un beau potentiel radiophonique (peut-être parce que Empty Threat, autre excellente chanson dans un registre extrêmement similaire, a eu ce privilège). S’ensuit Clearest Blue, une autre piste qui ressort immédiatement du lot pour son intensité signe de des meilleures pistes du premier album. C’est d’ailleurs des paroles de cette chanson qu’est tiré le titre de l’album.

Parmi les moments faibles de la sortie de 2013, il y avait Under the Tide, chantée par un des mâles du groupe. High Enough to Carry You Over retente l’expérience, avec plus de succès, mais certainement pas assez pour se retrouver parmi les meilleurs moments de l’album.

Après la très oubliable Down Side of Me, on a droit aux relativement accrocheuses Playing Dead et Bury It. Puis on clôture le tout avec la très douce Afterglow. Surprenant de choisir celle-ci, qui est loin de représenter la vibe réelle de l’album. Choix surprenant ici.

L’album dure 42 bonnes minutes, et c’est bien assez : le son de CHVRCHES n’en est pas un qu’on peut écouter à l’infini. Même si cet album est moins lourd que le précédent, ce qui peut allonger sa longévité, il a ce même «défaut». D’ailleurs, cette absence de gros build-up dans la plupart des chansons fait en sorte qu’à peu près toutes les pistes sont bonnes, mais que peu sortiront véritablement du lot.

Version étendue

L’album Every Open Eye existe en diverses versions, contenant plus ou moins de chansons supplémentaires. Concentrons-nous sur la Extended Edition disponible sur Spotify : on parle ici de huit pistes supplémentaires, quand même! On comprend que les chansons en suppléments ont été enregistrées lors de la même session mais n’ont pas nécessairement été retenues sur le coup. On entend beaucoup d’éléments intéressants, mais on comprend pourquoi la plupart d’ont pas fait partie de l’album original. Étrangement, la chanson Follow You retient l’attention même si la chanteuse se fait silencieuse, de même que Bow Down, bien meilleure que bien des pistes entendues plus haut. Mention aussi à Warning Call (le thème de Mirror’s Edge Catalyst); le reste est une version alternative ou remixée de certaines pistes de l’album et sont essentiellement des pertes de temps.

À écouter : Keep You on My Side, Clearest Blue, Empty Threat // Bonus : Bow Down

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s