VSQ Performs Imagine Dragons – Vitamin String Quartet

Sorti le 16 juin 2015

Le Vitamin String Quartet s’est fait un sacré nom pour ses hommages, souvent très bien ficelés, à des artistes ou des albums aussi éclectiques que surprenants. Cette fois-ci, on s’intéresse au tribute que le VSQ a fait de la musique du groupe rock alternatif Imagine Dragons. L’album a été créé peu après la sortie du second opus du band en 2015 : on y retrouve ainsi un best of de ces deux sorties, recréées seulement avec des cordes.

L’énergique On Top of the World démarre l’opus. On recrée même l’intro percussive pour rendre justice à la vibe initiale. On reconnaît assez vite la reprise, mais il y a quelque chose de beaucoup moins sautillant, beaucoup plus lourd que l’originale. Ce sont les risques de jouer avec un quatuor à cordes, j’imagine!

Cette lourdeur passera mieux dans les autres pistes, comme I Bet My Life, et encore plus dans Demons, dont l’ambiance est recréée presque à la perfection. La relecture de Shots et de Warriors est aussi intéressante, sachant qu’on ne pouvait de toute façon pas la rendre avec la même vigueur.

La fin de ce bref album approche : il ne reste que les deux gros titres du premier album de Imagine Dragons, It’s Time et Radioactive. La première, comme On Top of the World, souffre d’une lourdeur qui change vraiment trop de l’esprit de la version originale. Son refrain reste envoûtant, mais on choisira quand même la version de Imagine Dragon! La seconde n’a pas le même mordant (comment rivaliser avec des guitares lourdes, de toute façon?), mais se défend quand même plutôt bien.

On sait que le VSQ a déjà rendu hommage à des artistes beaucoup plus extrêmes que Imagine Dragons, et pourtant cet album convainc moins que d’autres. Peut-être parce qu’on n’a pas cherché à trop changer l’esprit des chansons reprises. Cela donne ainsi l’impression de relectures parfois pâlottes des originales. La plus réussie du lot est sans contredit Demons, et il y a du bon un peu partout, mais les arrangements semblent avoir été faits rapidement et ne resteront pas dans la mémoire. En même temps, le quatuor est tellement prolifique qu’il ne peut pas réussir un sans faute à chaque album.

À écouter : I Bet My Life, Demons, Shots

6,8/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s