Safe Haven – Ruth B.

Sorti le 5 mai 2017

Lauréate du prestigieux titre de découverte de l’année aux Junos en 2016, la canadienne Ruth Behre, âgée de seulement 21 ans, se fait d’abord connaître sur la toile avec ses nombreuses vidéos publiées sur Vine en 2013. C’est deux ans plus tard qu’elle lance son premier EP, The Intro, qui la propulsera au sommet des palmarès radiophoniques grâce à la chanson Lost Boy.

S’exprimant dans une pop plutôt conventionnelle, Ruth B. lance le long jeu avec Mixed Signals. La simplicité est au rendez-vous dans cette ballade piano-voix où les quelques lignes de synthétiseur se font très discrètes. Ce qui attire surtout l’attention, c’est la voix mature de la chanteuse qui, malgré son jeune âge, est en pleine possession de ses moyens et s’amuse avec les différentes facettes de son instrument. On se retrouve déjà dans une ambiance plus RnB dans Dandelions, qui suit juste après. On garde un maximum d’éléments gagnants : refrain entraînant, mélodie accrocheuse où différentes percussions électroniques viennent se mélanger pour créer un morceau pop électronique au goût du jour. Cette recette gagnante sera d’ailleurs reprise dans plusieurs autres titres, dont Superficial Love, World War 3, Safe Haven et First Time. Cela aura par contre un effet secondaire : celui de rendre les différents morceaux très semblables, et donc pénibles à la longue.

On pourrait carrément séparer cet album en trois genres très distincts : pop, RnB et folk. Ça nous rend d’ailleurs quelque peu confus comme auditeur de passer de l’un à l’autre sans trop de transitions. Juste après Dandelions, on revient dans une pop ballade classique avec Unrighteous, qui reste quand même ordinaire et dont on ne se souviendra plus d’ici la fin de l’écoute. Tout au contraire, If This is Love qui vient plus loin a de quoi attirer notre attention avec son intro jazzée qui donne une toute nouvelle couleur à la musique de Ruth B. La mélodie est plus complexe et le jeu vocal plus intéressant, en plus d’un climax qui rend la chanson captivante. Elle est suivie par la très populaire Lost Boy, qui est la marque de commerce de l’interprète. La suite d’accords est de celles que l’on entend souvent, il est donc plutôt normal qu’elle plaise autant au public. Sa beauté est cependant due à son texte original qui utilise l’histoire de Peter Pan pour personnifier l’un des «lost boys» du pays imaginaire, comme dans l’histoire de J.M. Barrie.

On goûte le temps d’une chanson au penchant folk de Ruth B. dans Young, qui fait brièvement penser à du Phillip Phillips. J’aurais personnellement tronqué quelques pièces électro pop pour cette ambiance folk qui fonctionne particulièrement bien avec le timbre de la chanteuse. On retrouve immanquablement la ballade If By Chance juste après, qui ressemble beaucoup à ce qu’on a entendu précédemment. Pas très loin derrière, In My Dreams reprend le même genre d’instrumentation piano avec de légères lignes de synthétiseur, sans plus. Ça manque cruellement de texture tout ça.

Ruth B., c’est un diamant brut qui n’a pas eu l’occasion d’être travaillé encore. Certainement quelques pistes se retrouveront sur les radios un peu partout, mais le disque sera oublié très rapidement. On a ici affaire à une superbe interprète qui joue dans un répertoire malheureusement lassant et somme toute ordinaire. Espérons qu’avec l’âge elle se découvrira une passion pour l’écriture musicale qui l’amènera vers des compositions plus riches qui sauront accompagner sa jolie voix comme elle le mérite.

À écouter: Dandelions, If This is Love, Young

6,7/10

Par Audrey-Anne Asselin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s