Lo Único Constante – Alex Cuba

Sorti le 7 avril 2017

Cubain d’origine, Alex Cuba se fait un nom depuis des années comme un musicien et chanteur versatile, très à l’aise dans divers registres. Détenteur de deux Juno (il vit au Canada depuis plusieurs années) et d’un Grammy, il n’a plus grand-chose à prouver. Son dernier opus, Lo Único Constante, met de l’avant son côté plus doux, ce qui est loin de déplaire.

S’il a déjà exploré des sonorités plus proches du jazz fusion par le passé, ici il se concentre sur une musique afro-cubaine généralement assez envoûtante. En Mi Guitarra, première piste, nous fait profiter de sa belle voix qui nous charme en espagnol, sa langue maternelle. Les arrangements sont simples : voix, guitare et quelques cordes. Légèrement plus chargée, El Mismo Dolor reste dans un registre assez doux pour l’oreille. La différence principale, c’est l’efficacité du refrain, plutôt redoutable pour une chanson comme celle-ci.

Les premières secondes de Yo Sé Quién Soy nous donnent le ton : on aura droit à quelque chose de plus upbeat cette fois! Nous ne sommes pas déçus : cette troisième piste donne envie de taper du pied avec ses rythmes mélangeant ses origines afro-cubaines et son côté rock. Par contre, la suivante, Me Queda Este Grito, même si elle reprend une formule similaire, n’a pas le même mordant.

Eco revient à la douceur, avec succès, avant d’offrir un des morceaux plus audacieux de l’opus. Piedad De Mi est bonne, mais fait peut-être un peu trop appel aux onomatopées. C’est bien dommage parce que c’est le seul bémol à mentionner au sujet de cette belle chanson. S’ensuit l’ensoleillée et incontournable Look What You Started, chantée en anglais. L’énergique El Día De Hoy ne laisse pas sa place non plus. Quant à Ahora, elle marque un retour à la douceur et aux cordes. Très réussi.

Après plusieurs des meilleures pistes de tout l’album, le rythme semble ralentir pour la fin de l’album. Vraiment, les moments les plus forts semblent être au cœur de cet enregistrement. Même la finale Lágrimas Del Que Llora ne fait que revenir à peu près à l’énergie du début.

À l’approche de l’été, cet album sera parfait, avec des rythmes chauds et des mélodies envoûtantes. On ne comprend généralement pas grand-chose à ce qu’il change, mais qu’importe : l’essentiel se trouve dans sa musique et ses belles mélodies et ça nous suffit amplement.

À écouter : Look What You Started, El Día De Hoy, Ahora

7,9/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s