Iron Maiden – Iron Maiden

Sorti le 14 avril 1980

En 1980 était lancé le tout premier album du jeune groupe heavy métal Iron Maiden. Le groupe, dirigé par le bassiste Steve Harris, avait à l’époque comme chanteur Paul Di’Anno, qui apportait une certaine énergie punk à l’ensemble. Une production relâchée a aussi donné un son plus raw à ce premier album, ce qui a contribué malgré lui à devenir un album culte. Écoutons ce que cet album homonyme a à offrir.

Prowler rentre assez vite au poste, avec ce qui deviendra bien vite une marque de commerce du groupe : les riffs sont solides, et bien des éléments près du prog contribuent à rendre la chanson plus captivante. Plus agressive, Sanctuary pourrait aisément entrer dans le registre punk (bien que les membres n’en sont pas friands), alors que Remember Tomorrow offre une ballade chargée de bien belles nuances (du moins dans la première moitié), chose qui reviendra somme toute assez souvent dans l’histoire du groupe. D’ailleurs, on y revient avec Strange World, pleinement assumé plus loin sur l’album.

Le single Running Free s’approche davantage, quant à lui, du hard rock, et manque légèrement de nuances. On préférera le très progressif Phantom of the Opera, un incontournable de l’opus. Transylvania non plus ne laisse pas sa place pour son énergie contagieuse, même s’il faut admettre que les solos de guitares sont mal mixés ici.

Mention à Charlotte the Harlot, première chanson d’une série de quelques-unes au fil des années consacrée à un personnage inspirée d’une personne réelle, qu’aurait connu Dave Murray, des des guitaristes. Et nous voilà à la finale Iron Maiden, qui est vite devenue, avec raison, un véritable hymne au groupe.

L’album Iron Maiden n’était que le premier effort studio du groupe et celui-ci a bien évolué depuis, changeant la plupart de ses membres quelques années plus tard (de cet enregistrement, seuls Harris et Murray resteront). Mais cela n’empêche pas que cette sortie a marqué le monde du heavy métal britannique, justement en quête de renouveau. La direction qu’a pris l’album n’est pas exactement celle que le groupe souhaitait prendre, mais cela lui a tout de même vachement réussi. Il faut quand même dire que ce n’est pas le son le plus soigné, mais on ne se surprend pas d’entendre la basse plus forte dans le mix que les guitares. On y prend même goût après quelques écoutes.

À écouter : Remember Tomorrow, Phantom of the Opera, Iron Maiden

7,8/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s