Eleven Songs – Aliocha

Sorti le 2 juin 2017

Après un premier EP paru moins d’un an auparavant, Aliocha est prêt pour un premier véritable album studio. Sobrement intitulé Eleven Songs, y poursuit va vague folk qui semble assez bien fonctionner si on en croit l’attention qu’il reçoit à la radio et dans les autres médias québécois.

The Start est justement la piste qui démarre l’opus. Tout en douceur au début, cette chanson gagnera vite en intensité au refrain, ce qui marque une belle évolution dans la musique d’Aliocha en ajoutant des nuances intéressantes. As Good as You tente de reprendre la formule, mais avec beaucoup moins d’efficacité. Soudainement, Sorry Eyes, qu’on entendait dans le EP du même nom, semble mieux coller à cette ambiance. En passant, deux autres «vieilles» pistes reviennent dans Eleven Songs : Sarah (encore une des meilleures chansons) et Flash in the Pan, alors ne vous étonnez pas si elles semblent familières.

Jamie semble revenir à un son plus minimaliste qui marquait le EP, et laisse un peu sur notre faim. Même constat pour Feels Like. À part un refrain qui reste en tête, l’écriture manque de mordant et on le remarque dans plusieurs pistes. Ce sera particulièrement le cas dans Mr. Gardner, et dans une moindre mesure, Virtue et Flash in the Pan, tous trois en fin d’album. Reste quelques chansons bien ficelées en seconde moitié, comme Milky Way, particulièrement efficace au refrain et avec la passe d’harmonica, puis Crystal Plane, au riff simple mais entraînant. Vraiment, on assiste à une confrontations entre deux vibes très différentes, qui ne se défendent pas également. C’est que la voix et le storytelling d’Aliocha ne suffisent pas et qu’un certain habillage est nécessaire pour donner davantage de saveur aux compositions.

Dès qu’on voit le titre de l’album, on comprend qu’on ne se donne pas de ligne directrice. Deux énergies cohabitent et semblent chacune viser un différent public, alors qu’on ne s’est peut-être pas donné assez de temps pour décider d’une direction précise. Souhaitons qu’Aliocha saura prendre le temps dans le futur pour préciser sa direction. Pour notre part, on sent qu’une recherche sonore plus poussée pourrait lui sourire.

L’album est disponible pour écouter sur Bandcamp.

À écouter : Sarah, Milky Way, Crystal Plane

7,2/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s