Réminiscences – Hichem Khalfa

Sorti le 10 mars 2017

Très exactement deux ans après la sortie de son album Histoires sans mots, le trompettiste Hichem Khalfa fait un retour en studio avec de nouveaux musiciens. En plus de Jérôme Beaulieu (qu’on connaît aussi de Misc et de Bellflower), s’ajoutent Jonathan Arseneau (Bobby Bazini, Samito) à la basse et Dave Croteau (The Bluebell Sisters). Le nouveau quatuor offre 44 minutes de musique divisées en sept pistes dans Réminiscences.

L’ambiance s’installe tranquillement avec Momo, laissant entendre tout d’abord la batterie, puis les claviers, puis la basse. Ce n’est qu’après que le mood plutôt downbeat ait été bien implanté que la trompette de Khalfa se fait entendre. On prend notre temps, comme la piste dure plus de 6 minutes. Malgré quelques longueurs on peut dire que c’est une assez bonne entrée en matière, mais on appréciera davantage la pièce-titre Réminiscences, immédiatement plus entraînante. Il faut dire que le doigté de Jérôme Beaulieu est un peu ce qui vole la vedette ici. La groove se fait même encore plus intense dans Years Later : notons la ligne de basse contagieuse.

L’énergie tombe aussitôt dans Kokiri, lente et planante, mais peu mémorable, surtout qu’elle dure tout près de 10 minutes. On apprécie davantage la rapide Yonko, qui nous réveille aussitôt, mais qui n’accroche véritablement que dans la seconde moitié. On arrive déjà à la fin : T-Style Intro nous guide lentement vers T-Style, qui gagne vite en intensité et nous fera vivre de jolies montagnes russes sur un total de plus de 10 minutes (si on inclut les deux pistes). Voilà qui finit très bien un album parfois inégal.

Hichem Khalfa et sa bande ont tenté d’explorer deux énergies différentes avec Réminiscences, mais ne réussissent pas autant dans l’une comme dans l’autre : on préférera de loin les morceaux rapides et chargés que ceux plus lents et sentimentaux, qui viendront davantage casser l’ambiance que l’améliorer. On apprécie un peu moins ce deuxième album que Histoires sans mots, mais on ne peut nier qu’on garde un certain plaisir à suivre l’évolution de Khalfa au fil de ses compositions. On continuera de le suivre de très près.

Vous pouvez écouter et vous procurer l’album sur Bandcamp.

À écouter : Years Later, T-Style Intro/T-Style

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s