19 – Adele

Sorti le 28 janvier 2008

La jeune chanteuse originaire de Tottenham en banlieue de Londres était loin de se douter du succès mondial qu’elle connaîtrait à peine quelques années après la sortie de son premier long jeu, le méconnu 19. Comme l’indique son titre, la chanteuse est âgée de seulement 19 ans lorsqu’elle enregistre ce premier disque dont elle est la principale auteure et compositrice, elle qui venait tout juste de terminer ses études secondaires en art du spectacle à la BRIT School de Croydon en Angleterre.

Bien avant d’être la diva qu’elle est aujourd’hui, Adele Adkins était de celle qui s’accompagnait très sobrement à la guitare, seule sur scène. C’est exactement dans cette idée qu’elle offre Daydreamer, première piste de l’opus. On sent très présentes les influences d’Etta James dans cette voix rauque et mature malgré son jeune âge. Même si l’accompagnement reste très simple, Adele est déjà douée pour jouer avec la mélodie et fait absolument ce qu’elle veut avec sa voix.

On passe ensuite à l’une des plus belles chansons du disque, Chasing Pavements, qui se veut carrément un hymne à la poursuite de ses rêves. Très inspirant, le texte se rallie avec brio à une musique plus étoffée et plus pop, mais toujours aussi habilement ficelée, nous donnant immanquablement envie de se la rejouer encore et encore. On l’aura certainement plus en tête que la pièce suivante, Cold Shoulder, qui mélange plusieurs textures sonores différentes pouvant à la longue devenir des éléments perturbateurs. Par contre, si on réussit à en faire fi, la chanson reste teintée d’originalité et ça ne peut qu’être rafraîchissant!

On goûte ENFIN au soul puissant qui caractérise si bien la voix immense d’Adele dans la très sensuelle Crazy for You. Encore une fois, la chanteuse sait se mettre en valeur avec comme seul accompagnement la guitare qui reste quant à elle très secondaire derrière le timbre écaillé qui se promène habilement dans les différents registres. Mention spéciale également aux exquises fioritures ajoutées un peu partout dans la mélodie et qui font désormais la marque de commerce de l’interprète. Même si l’ambiance générale n’a rien à voir, on retrouvera un peu de cette même liberté au niveau de la ligne vocale dans l’excellente Right as Rain et son funk très réussi.

Coup de cœur assuré pour l’une des plus belles reprise de la décennie, la très jolie Make You Feel My Love de Bob Dylan. Sans dénaturer la chanson outre mesure, Adele y va d’une interprétation sentie et plutôt sobre lorsque l’on sait tout ce dont elle est capable. Elle n’avait pas besoin de plus qu’un piano et de quelques cordes pour rendre sa version digne de l’originale, en plus de nous procurer un pur moment de frissons et de délice au passage.

My Same succède drôlement juste après. La chanson est certainement particulière aux premières écoutes mais elle est finalement de celles que l’on apprend à apprécier au fil du temps. Elle possède juste assez de groove pour nous donner envie de bouger et chanter et, au final, c’est exactement ce dont on avait besoin après Make You Feel My Love. Idem pour Tired qui vient juste après et qui, même si elle semble sortir de nulle part, nous conquiert malgré nous (particulièrement au refrain). On ferme le tout humblement avec Hometown Glory, première composition d’Adele lorsque celle-ci avait à peine 16 ans. Riche est le mot qui vient en tête lorsque l’on entend cette pièce : riche en sens, riche en musique, riche en instrumentation. On ne peut tout simplement pas rester indifférent à la beauté pure que nous offre ces 4 minutes 31 de musique.

C’est surprenant de penser que 19 reste un album peu entendu d’Adele. On connaît surtout le suivant, 21, qui l’a propulsée au sommet. Pourtant, en retournant aux sources on découvre une jeune femme sensible et mature qui avait déjà la fibre musicale en elle, en plus d’avoir quelque chose à dire, à raconter dans des textes tous aussi profonds les uns que les autres. On peut dire que ce premier album annonçait déjà de très belles choses pour la chanteuse britannique qui se passe maintenant de présentation. Sincèrement un album à se procurer, que l’on soit un fan d’Adele ou non.

À écouter : Chasing Pavements, Crazy for You, Make You Feel My Love

8,8/10

Par Audrey-Anne Asselin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s