POPLUV – Brown

Sorti le 9 juin 2017

Le trio familial Brown avait lancé en début 2016 un premier album homonyme qui a été très bien accueilli en général, mais moins par Critique de salon (ça arrive). Pas assez métissé à notre goût, chose qui est supposément le cœur du projet. Brown revient avec le EP POPLUV, axé sur l’amour et sur un plus grand mélange des genres. On lui donne une seconde chance ici.

Should I’ve Been There laisse tout d’abord la place à Robin Kerr, le père au background reggae. Derrière lui, on a droit à des cordes tout en finesse. On devine que le ton va vite changer, mais on apprécie tout de même beaucoup cette entrée en matière.

What About U se rapproche davantage de l’esprit général du mini-album de 26 minutes. Une chanson pop lourdement influencée par le beat, avec plusieurs portions plus rap apportées par les frères Beaudin. Une comparaison avec Pitbull serait à faire si ce n’était pas généralement vu comme péjoratif, car dans ce cas-ci, il faut dire que ça fonctionne quand même plutôt bien même si on a une vague impression de déjà entendu vu le registre qui a été pas mal exploré ces dernières années. Enough y va d’un hip-hop plus sentimental avec des incursions pop bien placées par la chanteuse Naadei, qui ajoutent beaucoup à l’œuvre et volent presque la vedette. Home, juste après, s’approche davantage du RnB. Elle prend du temps à accrocher, mais son refrain vaut le détour.

Alors que le reste de l’opus semble faire un effort pour se distancier des clichés trop grossiers du hip-hop, Pull Up et la chanson-titre POPLUV plongent en plein dedans. Ils auraient probablement très bien passé dans l’album Brown, mais on sent qu’elles changent trop le registre qui s’est installé ici. Puis on finit avec Gone, qui revient à une certaine douceur. Il faut dire qu’on laisse encore le mot de la fin au père, qui rend tout plus mélodique, aidé par une instrumentation plus recherchée.

Bien que ce EP ne soit pas parfait, il explique beaucoup mieux le buzz qui entoure Brown. Le groupe réussit ici plutôt bien à métisser ses influences, du moins sur la plupart des chansons, en gardant sa tangente où anglais et français cohabitent continuellement. On aimerait bien que le groupe poursuive dans cette veine.

Le EP est disponible sur Bandcamp.

À écouter : Enough, Gone

7,5/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s