Weightless – Animals as Leaders

Sorti le 4 novembre 2011

Deux ans après la sortie de son album homonyme, le projet Animals as Leaders de Tosin Abasi a pris du galon : initialement, c’était lui seul qu’on pouvait entendre, mais on passe ici à un trio avec un second guitariste et un vrai batteur. Le titre Weightless a quelque chose d’ironique, puisque l’album offre certaines des compositions les plus lourdes du guitariste, et laisse assez peu de place aux nuances. Le titre est plutôt tiré des écrits de Arthur C. Clarke, célèbre auteur de science-fiction.

L’album démarre avec An Infinite Regression. Après une intro de guitare quelque peu stressante, la bombe d’intensité nous explose aux oreilles. C’est d’une grande lourdeur et malgré les petits sons électroniques (qui veulent peut-être apporter l’effet sci-fi?), c’est vraiment ça qui nous reste le plus en tête. Lourdeur qui sera la marque de commerce de ce second album.

On appréciera davantage la diversité musicale qu’offre Odessa, où on entend un peu plus son côté prog, ou encore les bouts presque doux de Somnarium, de Isolated Incidents, de New Eden ou encore de Weightless. Surtout quand on entend des énormes blocs de sons où les subtilités sont difficiles à cerner comme dans Earth Departure (même si on doit noter que cette piste contient de nombreuses accalmies) voire dans To Lead You to an Overwhelming Question, ou les répétitions de Cylindrical Sea.

Après un album intense de plus de 45 minutes, on opte pour l’acoustique David pour clore le tout, comme pour faire chuter la tension. Pas une mauvaise idée, mais il manquait un petit quelque chose à cette piste qui ressemblait plus à un extro qu’à une vraie pièce à part entière.

Les forces de l’album Weightless : son côté immédiatement plus «organique», vu qu’il y a trois musiciens au lieu d’un seul, et sa capacité à jouer dans les extrêmes sans aller trop loin. Son défaut reste pourtant un certain manque de nuances, ou plutôt l’apparence de manque de nuance : les nombreux segments plus modérés sont loin d’accrocher, et on les oubliera souvent très rapidement. Cela reste un album intéressant de Animals as Leaders, mais certainement pas le meilleur de la discographie.

L’album est notamment disponible sur Bandcamp.

À écouter : Somnarium, Isolated Incidents, Weightless

7,5/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s