Windswept – Pandra Vox

Sorti le 12 mai 2017

Le projet Pandra Vox est décrit comme un «trip hop nujazz» conjugué avec une énergie rock, centré sur la chanteuse Pandra. Le groupe fait partie de cette mouvance de groupes français qui optent quand même pour la langue de Shakespeare pour transmettre leur message, mais il faut admettre qu’il se défend très bien dans son registre dans son second EP, Windswept, paru plus tôt en 2017.

Commençons par Syalle is Burning. Une intro mystérieuse qui mène à une voix qui l’est tout autant. Pandra a quelque chose d’envoûtant dans son timbre qui vole immanquablement la vedette, malgré l’efficace build-up des autres musiciens à divers moments. S’il faut trouver un bémol à cette première piste, on pourrait dire que la seconde moitié de la chanson n’est pas aussi forte que la première. On aurait pu s’attendre à de nouvelles montées en intensité qui n’arriveront finalement jamais. Cela reste une excellente entrée en matière.

Hambach, quant à elle, met plutôt de l’avant le talent des musiciens, puisque celui de la chanteuse n’est pas si bien exploité. On pousse un peu son côté rythmique, alors qu’elle est bien plus efficace lorsqu’elle a de belles mélodies. C’est aussi une question de goût, bien entendu. Justement, What Happens in Wonderland? juste après lui redonne sa juste place, même si la chanson en soi manque peut-être un peu de mordant en plus d’être légèrement trop longue. Dans le registre lent, This is Not a Fishing Boat est plus réussi.

Pour la cinquième et dernière chanson du EP, Lend Me Your Eyes, on revient à une certaine ambiance de mystère. On cherche donc à boucler la boucle. Une bonne chanson, mais qui demeure bien pâle à côté de Syalle is Burning. Au fond, la grande faiblesse du mini-album est qu’il commence avec force, et que les attentes demeurent élevées le reste de l’opus. Pour ce qui est du genre, on mélange bien des influences, et ça crée un résultat assez difficile à bien décrire, mais très intrigant. Si Windswept est un peu inégal, il donne quand même vraiment envie d’entendre une suite. Souhaitons-la pour bientôt.

À écouter : Syalle is Burning, This is Not a Fishing Boat

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s