Gabrielle Shonk – Gabrielle Shonk

Sorti le 29 septembre 2017

L’auteure-compositrice-interprète originaire du Rhode Island a su charmer le public québécois grâce à sa participation à la populaire émission télévisuelle La Voix. Chantant en anglais mais aussi en français, la chanteuse nous promettait un disque depuis longtemps et le voici enfin : un album homonyme folk à souhait qui arrive en même temps que la fraîcheur automnale.

Free nous plonge immédiatement dans la trame sonore d’une romance que l’on pourrait voir à la télé à cette période-ci de l’année. Alors que la guitare prend une place importante dans les arrangements de ses musiques, la voix de Gabrielle Shonk, elle, se montre timbrée et agile, parvenant à nuancer chaque phrase avec précision et bon goût. Les cordes se montrent plus discrètes, mais très efficaces comme nous le montrera quelques pistes plus loin la très jolie En équilibre.

Comme deuxième morceau, on a droit à Habit, qui se démarque beaucoup de la première chanson de l’opus avec sa couleur un peu plus soul qui permet davantage de liberté et une plus grande étendue vocale à Gabrielle Shonk. On retrouve d’ailleurs ce même esprit deux pièces plus loin dans Trop tard.

Les contrastes sont ainsi à l’honneur puisque l’on découvre When We Were Young et son folk rythmé et enjoué rappelant aisément l’atmosphère de Free. On aime également la prometteuse En équilibre qui a quelque chose de très anglo malgré son texte francophone. Nous ne serions pas surpris de l’entendre à la radio de sitôt (heureusement pour nous!). On peut facilement comprendre la nécessité d’avoir fait paraître Raindrops en single quelques mois plus tôt, surtout à cause de son style plus pop et accrocheur que l’excellente chanson exploite à son maximum pour ainsi nous faire sourire une fois de plus.

The Cliff et Missing Out ont quant à elles des styles bien à elles et reflètent toute la polyvalence de l’artiste. Même si on s’égare un peu du ton donné à l’album au départ, les deux chansons sont des immanquables et ajoutent une touche très personnelle au projet. Vient ensuite un réel coup de cœur de l’opus, la Blackbird (Beatles) des temps modernes et j’ai nommé : Sidewalks. On a soudainement l’impression de se retrouver (comme mentionné juste avant) dans un univers semblable aux Beatles ou encore à des pièces comme Here Comes the Sun (composée par George Harrison). Toute en simplicité, Gabrielle Shonk nous offre un pur moment de grâce avec ce morceau guitaristique ornementé de quelques harmonies vocales très bien ficelées. On ferme le tout avec Pars plus sans moi qui, sans être la meilleure du lot, offre une belle conclusion au long jeu qui nous a agréablement accompagné dans les 37 dernières minutes.

On ne réinvente certainement pas la roue avec ce premier album de Gabrielle Shonk, mais on remplit un mandat essentiel en musique : divertir. La musicienne réussit à offrir un moment de pur bonheur en nous laissant savourer ses mélodies sucrées, doublées d’arrangements brillants qui mettent autant ses mots que sa musique en valeur.  Un disque à écouter en boucle cet automne pour combattre le blues du temps frileux.

À écouter : Free, En équilibre, Sidewalks

8,2/10

Par Audrey-Anne Asselin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s