Capella – Balmoral

Sort le 3 novembre 2017

Personne le pourra dire que le groupe Balmoral n’est pas productif : presque un an jour pour jour après son dernier mini-album Vertige, il est de retour pour lancer un nouveau EP composé de six pistes, cette fois intitulé Capella. La musique pop rock rétro et le vaste thème de l’amour demeurent au cœur de sa musique.

On sent tout de même une certaine évolution depuis un an : dès qu’on entend La saison des ivresses, on doit admettre que la poésie comme la musique sont plus peaufinées que dans nos derniers souvenirs du groupe. Reste la voix, un peu criarde, de Marc-André Beaudoin (aussi associé à Corail Parc et Rose Fargo, notamment), qu’on peut difficilement changer. Donnons-lui que Cinérama est mieux amené pour mettre en valeur sa voix particulière, qui apporte une couleur qui n’est pas désagréable. Les chœurs sont toujours chantés par Laurence Giroux-Do, la chanteuse de Le Couleur, qui occupe juste la place qu’il faut, apportant les contrastes nécessaires de par sa voix beaucoup plus douce.

Si quelques lignes de Cinérama manquaient de subtilité au niveau du thème, Ton amour me va bien nous donne pratiquement tout cuit dans le bec. Ça fonctionne dans le mesure où la musique pop bonbon n’invite pas particulièrement des paroles trop profondes, mais on préférera des chansons plus subtiles, comme Contempler l’extase, où le côté aérien de Laurence Giroux-Do est particulièrement mis à profit. Pourtant, on réalise vite qu’on a abusé du reverb dans toutes les voix, ce qui fait que l’effet, initialement réussi, s’estompe au fil de la chanson qui ne dure pourtant même pas 3 minutes.

Après une Cassiopée réussie sans se démarquer particulièrement, on termine le tout avec MTL (je t’ai cherché), qui ne lève pas particulièrement dans les couplets, mais qui réussit davantage à nous convaincre dans le refrain. Cela permet de finir le mini-album sur une bonne note.

Que dire pour conclure sur ce bref opus? La machine de Balmoral semble bien huilée, lui qui produit beaucoup ces dernières années. Comme le dernier album complet remonte à 2014, on se demande si le groupe n’a pas fait le choix de passer uniquement aux EP, plus faciles et moins dispendieux à produire. Ça ne serait pas surprenant, mais ça serait aussi un peu dommage d’empêcher le groupe de pousser et assumer un concept sur 11 ou 12 chansons à moyen terme, surtout s’il continue à peaufiner son approche.

À écouter : Cinérama, MTL (je t’ai cherché)

7,4/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s