Crookhaven – Crookhaven

Sorti en 2017

Parmi les projets en apparence impossibles, mentionnons celui de Crookhaven, formé du chanteur américain Scott Dangerfield et du guitariste français Bertrand Legrand. Les deux ont créé un album homonyme aux consonances folk pop, et ce, à distance, et surprendront certainement quelques oreilles au passage.

Dear God nous introduit tout doucement à la musique de Crookhaven, et à la voix du chanteur, en apparence très sensible, presque fragile. Cela se confirme avec la touchante (et plutôt country) A Million Miles or More, puis avec l’énergique Moonshine Taker. S’ensuit Little Dove, non loin d’une berceuse folk… L’album nous fait voyager d’une énergie à l’autre, et c’est généralement très réussi.

Among the Overgrown, du haut de ses 6 minutes, contient certes quelques petites longueurs, mais c’est très respectable pour du folk où on ose souvent moins. On se rattrape très dans la seconde moitié de la piste avec un build-up réussi incluant, notamment, une ligne d’accordéon. Même Picture This Summer Day (même pas 3 minutes), réussit à inclure quelques surprises à la fin se sa chanson autrement plus linéaire. On apprécie drôlement les attentions portées aux arrangements : malgré une simplicité apparente, on réussit à nous surprendre à plus d’une reprise!

On passe ensuite à un registre plus pop rock avec Together Anyway. Presque une intruse sur cet album, elle assume quand même une facette plus «sucrée» dans les mélodies de Scott Dangerfield (qu’on découvre aussi un peu dans Moonshine Taker et For Cate), qui se défend tout aussi bien. Il n’y a peut-être que sur A Part of Me où la ligne vocale plait moins, mais on passera vite aux très belles et sentimentales Love(d) You puis Though I’m Scared of Needing You. Elles mènent ensuite à la finale, Creature. Après deux chansons fortes, Creature manque un peu de mordant, et la petite portion à la toute fin faisant office de «toune cachée» n’ajoute pas assez pour changer la donne. On aurait probablement préféré une des deux chansons précédentes pour conclure le tout sur une meilleure note.

Alors que le projet Crookhaven est encore très peu médiatisé ni documenté, cet album apparaît comme une belle petite découverte. On espère que le groupe continuera d’exister malgré la distance, et qu’il aura d’autres belles chansons à offrir au monde dans les prochaines années.

À écouter : Moonshine Taker, Love(d) You, Though I’m Scared of Needing You

7,8/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s