My Favorite Distraction – Coral Egan

Sorti le 10 février 2004

Fille de la légendaire chanteuse jazz Karen Young, Coral Egan roule sa bosse bien indépendamment de sa matriarche. En explorant des sonorités qui, même si elles s’inspirent du jazz, sont tout à fait uniques, Egan se détache rapidement de ses racines familiales pour se créer un nom. En 2004 paraît l’album My Favorite Distraction, un album pop jazz de compositions originales, d’ailleurs gagnant de deux Félix à l’ADISQ.

State of Grace lance le bal tout en élégance dans un style pop assumé, mélangé à une instrumentation rejoignant davantage un genre alternatif. Tout de suite ça nous frappe : quelle jolie voix que celle de Coral Egan, chaude et envoûtante! Jamais l’interprète ne nous donne l’impression de vouloir impressionner, mais plutôt de vouloir délivrer un texte, une intention. On quitte la douce grâce de State of Grace pour se retrouver dans un monde un peu plus vivant et rythmé avec I Don’t Think So. On se rapproche encore plus du penchant pop de Coral Egan avec une mélodie sucrée et entraînante, mais toujours supportée par un accompagnement instrumental solide et étoffée. C’est ce qu’on appelle de la pop intelligente!

On entre ensuite dans un court moment d’accalmie avec Sacrifice et Just Animals qui sont en quelque sorte plus planantes. Malgré que le différentes pistes soient plutôt différentes entre elles, on sent toujours une ligne directrice qui nous permet de rester très attentif à la musique de Coral Egan. On remarquera moins ces deux pièces que la prochaine, la superbe Breathe. Déjà, le premier accord lancé par les cordes à la façon Stravinsky étonne, mais nous permet de nous submerger dans la beauté de Breathe. On ne sait trop si c’est la mélodie, le motif répétitif du piano ou les solides harmonies vocales qui nous enchantent, mais une chose est certaine : nous sommes conquis. Il y a quelque chose de profondément beau dans ce morceau qui restera notre favori, même après plusieurs écoutes du long jeu.

On passe ensuite à la chanson-titre de l’opus : My Favorite Distraction. Tout de suite, on se sent emporté dans une ambiance à la Jamiroquai qui est franchement agréable. La pièce très accrocheuse rallie des sonorités funk pop et même jazz, particulièrement à l’accompagnement qui rassemble claviers, percussions et cuivres. Une titre à retenir, sans faute. Un peu plus loin, c’est la douce ballade Idiotsyncrasies qui se fait remarquer. C’est qu’il s’agit de la seule pièce plus sobre de l’album, Coral Egan y étant accompagnée uniquement du piano. Ça fait un petit velours pour les oreilles d’entendre cette voix sublime sans artifices, en tout simplicité, et ça permet de prêter attention davantage au texte, pour une fois. C’est finalement Power qui ferme le tout avec énergie et bonne humeur, mais pas tout à fait. On a droit à une courte chanson cachée, cette fois-ci chantée en français par Coral Egan (qui est bilingue). Un peu moins impressionnante que les autres titres du long jeu, on apprécie tout de même la petite surprise et on félicite le travail des harmonies vocales qui sont le point fort de ce court morceau.

Ça fait toujours du bien de retourner quelques années en arrière pour entendre des artistes à leurs débuts. Dans le cas présent, on peut dire que Coral Egan se démarquait déjà par son style unique et réfléchi, mais aussi rafraîchissant. Qu’est-ce que l’on retient de cet album? La simplicité avec laquelle l’auteure-compositrice-interprète nous livre paroles et musique, sans jamais trop en mettre. On le recommande sans hésiter!

À écouter : State of Grace, Breathe, My Favorite Distraction

7,8/10

Par Audrey-Anne Asselin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s