Mania – Fall Out Boy

FOB ManiaSorti le 19 janvier 2018

Le groupe Fall Out Boy, très populaire entre 2005 et 2008 grâce à ses populaires chansons Dance, Dance et This Ain’t a Scene, It’s an Arms Race, lançait le 19 janvier dernier son nouvel album Mania. S’étant démarqué par son style punk rock auparavant, le band tend cette fois-ci vers un style davantage pop rock et même électro qui réussit tout de même à conserver l’essence de sa musique.

On commence tout d’abord avec la très énergique Young and Menace. D’emblée, on sent ce vent de fraîcheur que les dernières tendances électro ont laissé et, franchement, le résultat est très convainquant. Le refrain nous explose en plein visage. Difficile de comparer à quoique ce soit, c’est un excellent mélange de beats électro et de rock. Quel soulagement de voir que Fall Out Boy réussit à se renouveler sans tomber dans la tendance (trop) pop actuelle! Si la première piste nous séduit, la suivante le fait tout autant. Champion, quoiqu’un peu plus sucrée, nous offre une mélodie accrocheuse qui met en valeur la voix particulière du leader et compositeur du groupe, Patrick Stump.

On poursuit toujours en force avec Stay Frosty Royal Milk Tea. Même si son titre peut nous donner un drôle de feeling, le morceau en lui-même nous laisse tout sauf confus. Cette étrange fusion entre Imagine Dragons et Muse nous attire dès la première écoute. Définitivement, Fall Out Boy prend un tournant électro qui laisse pourtant bien place aux instruments et ça nous plaît. Mention à l’unique passage en français de la chanson, «Eau de résistance», le genre de segment qui nous marque particulièrement dans une chanson.

Passons maintenant à The Last of the Real Ones, un autre bon coup du groupe. Grâce à un refrain rock à souhait, doublé d’un motif à la guitare qui vous accroche instantanément, cette chanson est probablement celle qui ressort le plus. On ne serait d’ailleurs pas surpris de l’entendre tourner dans les stations de radios prochainement, surtout que le côté pop de Fall Out Boy est particulièrement mis de l’avant ici, en conservant bien sûr tout son bon goût. Un peu plus loin, Church nous fera plutôt bonne impression avec une ligne mélodique qui s’intensifie aux refrains. Mention à la superbe voix, encore une fois, de Patrick Stump. Quel talent!

Pour ceux qui en aurait besoin, à ce point-ci on a droit à une jolie ballade, Heaven’s Gate, qui, un peu comme son nom l’indique, nous offre un repos aux portes du paradis. L’instrumentation est encore bien étoffée, on se sent encore dans cet esprit rock dans lequel on est plongé depuis le début du long jeu, mais on ralentit le tempo pour créer une valse lente qui groove juste assez. Après un Sunshine Riptide électrisant mais surprenant, c’est Bishop Knife Trick qui vient clore l’opus. Cependant, rien d’extraordinaire à dénoter pour ce morceau qui est peut-être un peu plus faible que les autres au niveau mélodique.

Quelles retrouvailles avec Fall Out Boy! Outre la pièce Hold Me Tight or Don’t qui est trop pop bonbon en comparaison aux autres titres, on a droit à un réel retour en force du groupe. Pour ceux qui douteraient, l’album est disponible sur Spotify et si j’étais vous, je prendrais un petit 35 minutes (oui, c’est la durée totale du disque) pour aller y jeter un coup «d’oreille».

À écouter : Stay Frosty Royal Milk Tea, The Last of the Real Ones, Heaven’s Gate

8,1/10

Par Audrey-Anne Asselin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s