Légitime – Sarahmée

Sorti le 2 octobre 2015

La sœur de Karim Ouellet, qu’on appelle simplement Sarahmée, fait sa place dans le milieu du hip-hop francophone depuis plusieurs années. Cela s’est concrétisé avec la sortie d’un premier album en 2015 : Légitime, qui laisse autant de place à ses vers acérés qu’à ses mélodies pop enlevantes.

Notons que pour un premier album, elle a mis la gomme : on parle d’un opus de plus d’une cinquantaine de minutes, à commencer par la chanson-titre Légitime. La seule chanson classée «explicite» de l’album, elle laisse entendre un côté cru pour la jeune artiste, mais sans tomber dans la vulgarité. Musicalement, on est dans un terrain connu avec un accompagnement très urbain. Ça donne le ton.

On avance reste dans un ordre d’idées assez similaire, mais avec un certain crescendo, surtout au refrain. C’est à Des hauts que l’énergie change, avec un refrain très pop, et surtout plein d’optimisme. Ce côté pop demeurera dans Sur une autre planète et dans N’oublie pas, ce qui n’est pas pour déplaire, puisque Sarahmée a une très belle voix et le sens de la mélodie.

Après une DTVR plus agressive, on a droit à un très beau duo avec Karim Ouellet dans Laisser tomber. Cet incontournable est suivi de Mon nom à terre… Comment est-ce qu’on fait rimer «assez» et «pèse»? En prononçant «assèse»! Disons poliment qu’on aurait préféré une tournure différente pour son hook. Passons à Marche avec moi, autre chanson touchante qui vise drôlement dans le mille. Elle est suivie d’une montagne russe d’émotions, passant de l’intense Ennemis avec Rymz à la plus émotive Perdu (avec Caleb) avant de remonter avec Paniqué.

On atteint un autre niveau d’intensité lorsque Sarahmée fait appel à de nombreux rappeurs français pour sa chanson Déter. Liste impressionnante, sauf si on ne connaît personne de cette liste! Dans ce contexte, on dirait plus du name droping qu’un featuring sérieux tellement tous les participants se ressemblent dans leur contribution. Les deux dernières pistes, Vérité et Viens, continuent d’alterner entre douceur et discours tranchant, chose qui a un peu moins d’efficacité en cette fin d’album.

Même si Sarahmée s’inscrit clairement dans le mouvement hip-hop québécois, force est d’admettre qu’on préfère ses portions chantées, qui restent d’autant plus en tête. Le dosage reste tout de même plutôt bon pour son premier album; on l’a seulement trouvé un peu long. Deux ou trois pistes de moins auraient rendu l’expérience plus optimale, mais si l’artiste souhaitait montrer le sérieux de sa démarche, elle peut dire «mission accomplie».

À écouter : Des hauts, Laisser tomber, Marche avec moi

7,5/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s