Felt – Suuns

Sort le 2 mars 2018

Le groupe montréalais Suuns s’est taillé une réputation au fil des années pour sa musique dissonante et très tendue, et a su attirer une certaine niche à travers ses trois premiers albums. Pour sa quatrième sortie, Felt, le groupe a parlé d’un album «plus décontracté», avec une pochette plus colorée qu’à l’habitude, témoignant d’une «ambiance plus optimiste». Curieux, on l’a écouté.

Look No Further offre des éléments intéressants. On reconnaît la signature sombre de Suuns, mais aussi des petits indices qu’on essaie de tendre vers la lumière. Ces indices sont vraiment minimes et on les perd un peu dans la lourdeur quelque peu écrasante de la chanson. On devine vite que l’album ne s’adresse pas à un nouveau public : si vous n’arriviez pas à endurer Suuns avant aujourd’hui, votre opinion ne risque pas de changer avec cet opus.

L’écoute se poursuit avec X-Alt, plus énergique, mais aussi plus aléatoire dans ses sonorités. Mentionnons seulement le bref solo de sax sortant de nulle part le build-up dans l’instrumentation qui n’arrive finalement jamais au point de devenir satisfaisant. Vient ensuite le premier extrait de l’album, Watch You, Watch Me, probablement une des pistes qui colle le mieux avec la description qu’on nous a fait de l’opus. La batterie énergique et le synthé demeurent les éléments qui nous gardent concentrés ici, alors que le reste de l’instrumentation, y compris la voix, plane vaguement autour.

Après l’intensité, l’énergie retombe dans Baseline, mais pas sans un build-up plus réussi cette fois. Aisément une des chansons les plus accessibles de l’album, suivie au contraire d’une des moins agréables, After the Fall, que vous voudrez probablement sauter systématiquement pour donner une chance à vos oreilles. Quant à Control, plus minimaliste, il semble manquer de certains ingrédients essentiels pour qu’elle soit intéressante. En fait, elle semble davantage servir d’interlude qu’on oubliera rapidement.

Make It Real arrive à point avec son énergie ludique (pour du Suuns, on s’entend) et son instrumentation plus légère. On est moins certains de la dernière minute qui tombe un peu à plat, mais dans l’ensemble, la chanson se prend très bien, d’autant plus qu’elle sera suivie de l’agressante Daydream. Même après plusieurs écoutes, on peine à trouver des qualités à ce maux de tête de 4 minutes 44. Passez vite à la suivante, la planante Peace and Love, même si elle n’a que peu à offrir à part un moment de répit bien mérité entre Daydream et Moonbeams, autre morceau agressant entrant dans la catégorie «à oublier». Bonne nouvelle : Suuns a choisi Materials pour clore l’album, une chanson moins chargée, et surtout plus facile à écouter, qui termine le tout sur une bonne note.

L’album Felt de Suuns est un heureux mélange entre des chansons qui ont pris un virage semi-ludique, et celles qui sont toujours aussi nichées. Ce n’est pas toujours simple de voir le fil conducteur de cet album, et encore moins de deviner la réponse qu’il aura : à quelques exceptions près, il n’est pas accessible pour le grand public, mais il pourrait aussi être considéré trop «doux» par certains fans qui ont apprécié Hold/Still. En tout cas, on ne dira pas que le groupe n’a pas pris de risque avec cet opus.

À écouter : Watch You, Watch Me, Make It Real, Materials

6,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s