Band-Aid – Little Daisies

Sorti le 8 mars 2018

Le jeune duo féminin montréalais Little Daisies pouvait difficilement choisir une meilleure date pour lancer son premier EP/démo, Band-Aid, que la Journée des droits des femmes. Enregistré avec les moyens du bord dans un appartement à Montréal, ce mini-album montre toute l’authenticité (mais aussi les limites) de cette méthode, à des années-lumière de toutes ces musiques léchées et réglées au quart de tour.

Le projet de Laurence Baker et de Mélodie Lachapelle se décrit comme de l’indie rock, mais ce qu’on retiendra de ce premier enregistrement, c’est le côté très slacker rock qui se fait entendre dès que les couches d’instruments (tous joués par Lachapelle) se superposent. L’expérience débute avec Where We Are, espère d’intro essentiellement guirare-voix avec une touche de piano, nous permettant d’apprivoiser l’approche vocale de Laurence Baker. C’est par contre à Bus Ride Home que le sérieux commence : Baker ne s’inscrit pas dans la lignée des chanteuses à voix qui rendent tout plus mielleux. Au contraire, il y a quelque chose de brut, voire d’agressif, dans son approche. Elle est appuyée par le rock simple mais direct de sa partenaire. Une fois qu’on a écouté quelques fois, on y prend goût!

Par contre, le côté slacker va un peu trop loin dans Pretty Unwell : la batterie est en décalage presque constant, ce qui nuit à l’appréciation générale de la chanson, autrement plus intéressante mélodiquement. Une version sans batterie aurait probablement mieux servi le mini-album. On se reprend dans N.O.Y.B., plus laid back musicalement et avec une belle dualité vocale entre les deux filles. La voix de Mélodie Lachapelle, plus grave, complète bien celle de Laurence Baker. Notez que le problème de la batterie est encore bien présent, mais comme il est beaucoup plus discret dans le mix, ça passe beaucoup mieux.

Sick & Tired frappe fort avec ses couplets plus folk, laissant place à un rock bien assumé au refrain. La ligne mélodique du refrain est un peu clichée, mais elle est accrocheuse à souhait et vous vous surprendrez probablement à le chanter vous aussi. On a l’impression que c’est cette chanson qui devrait servir de référence pour les futurs enregistrements du duo. S’ensuit déjà la conclusion du EP, Mosquito’s Song, une petite finale guitare-voix sympathique.

En à peine 13 minutes, les filles de Little Daisies nous font découvrir leur univers et leur vision bien à elles du rock. C’est loin d’être parfait et c’est très assumé, mais on sent qu’on tient un certain filon qui pourrait se développer et se peaufiner avec le temps et, souhaitons-le, avec plus de moyens. D’ici là, ça reste étonnamment agréable d’écouter en boucle cet enregistrement.

Vous pouvez l’écouter sur Bandcamp.

À écouter : Bus Ride Home, Sick & Tired

7,2/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s