Compte à rebours – Les Bouches Bées

Sorti le 9 mars 2018

Les Bouches Bées, c’est la rencontre de Janik V. Dufour, de Flavie Léger-Roy et de Roxane Filion, trois jeunes trentenaires qui ont fait connaissance à l’université qui avaient envie de créer ensemble une musique authentique et sans artifice. Le folk/country s’est naturellement imposé au fil des ans. Cela mène ici à la sortie d’un second album, Compte à rebours, paru plus tôt en mars.

L’album démarre avec la charmante chanson-titre, mettant de l’avant les harmonies vocales fortes du trio, mais aussi les textes, parlant de façon assez directe du rythme effréné de la vie. Cette écriture plus au premier degré peut plaire à ceux qui se reconnaissent dans les propos, mais moins à ceux qui espèrent une poésie plus subtile. Cela se remarque particulièrement dans les chansons comme Au bout du monde, la piste suivante : un country-rock léger qui parle des mésaventures du trio lorsqu’il est parti «changer d’air» en camping.

L’album offre en fait une belle alternance entre chansons douces et mélodieuses, et morceaux plus actifs et généralement plus ludiques dans l’approche. On se laisse donc bercer par la magnifique À portée de mon cou, avant de sortir le banjo pour Insomnie, au sujet que l’on devine rapidement. Tout le contraire de Mon jardin, ballade folk faisant référence, sans jamais la nommer directement, à la difficulté de concevoir un enfant.

On poursuit pendant quelques pistes dans le registre de la douceur réconfortante, dont le sommet est atteint avec Lac sans fond, particulièrement dans son joli refrain. La fin de l’opus, quant à elle, est réservée aux chansons plus intenses. On se souviendra surtout de On va s’épuiser, pour la puissance d’une des voix. On se demande quand même pourquoi le trio a décidé de clore le tout avec Ben oui, montrant une blonde jalouse et peut-être un peu dangereuse. On est très loin des autres thèmes de l’album, disons!

Au bout de cet album de 36 minutes, on retient la richesse des harmonies, surtout dans les morceaux plus lents qui permettent de mieux les apprécier, et la sincérité de la plupart des textes. Si certaines des chansons manquent légèrement de subtilité, cela reste quand même un bon opus de country qui devrait attirer à atteindre sa cible.

À écouter : Compte à rebours, Mon jardin, Lac sans fond

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s