Boxcar Lullabies – Rayannah

Sorti le 7 mai 2015

La Franco-Manitobaine Rayannah fait découvrir sa voix et sa musique qu’elle qualifie d’électro-soul un peu partout au pays depuis quelques années. Son premier EP, Boxcar Lullabies, essentiellement en anglais, lui sert de carte de visite depuis 2015.

Elle nous introduit à sa musique avec la chanson-titre Boxcar Lullabies. On y découvre sa voix intrigante et ses mélodies renfermant un certain potentiel. On sent un certain build-up, qui n’a toutefois pas été exploité au maximum ici et qui laisse quelque peu sur notre faim. L’écoute se poursuit avec Tivoli, optant pour une approche piano-voix qui favorise la belle voix de la chanteuse. D’autres instruments se joignent à la partie, un à la fois, créant un long crescendo drôlement réussi. Growing Song poursuit avec un morceau au début minimaliste, laissant croire à une montée comme dans Tivoli, mais finalement ce crescendo ne durera guère! On repassera pour le titre de la chanson!

The Water se risque dans une pièce très vocale, mais moins élaborée au niveau des autres instruments. Cela se place, mais seulement après 3 minutes. Cela reste une occasion d’apprécier le talent de la chanteuse ainsi que son audace. C’est aussi l’occasion de découvrir sa montée contagieuse dans la seconde portion de la chanson, même si elle aurait été plus utile à la fin d’autres chansons de l’opus. La finale du EP est laissée à Tempête, seul titre en français, et surtout le plus expérimental. On y entend des brises de mélodie qui se superposent sans aucune autre instrumentation pendant de longues minutes. «La tombée est fraiche / Elle danse dans le vent / Et même les anges se perdent dans le blanc» : voilà les seules lignes répétées pendant 5 minutes 33. L’idée n’est pas mauvaise en soi, mais ne soyez pas surpris si après deux ou trois écoutes, vous avez systématiquement envie de la passer. Et surtout, drôle de choix pour conclure un mini-album.

On comprend que cet opus de 25 minutes sert surtout de carte de visite pour montrer le registre parfois audacieux de Rayannah. Sur ce plan, c’est réussi, mais disons qu’on a hâte d’entendre du nouveau matériel, où elle pourra assumer quelque chose de plus musical. Évidemment, on espère secrètement plus de chansons comme Tivoli, à nos oreilles la plus grande réussite mélodique du EP.

En passant, le EP est disponible sur Bandcamp.

À écouter : Boxcar Lullabies, Tivoli

6,9/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s