3069: A Space-Rock Sex Odyssey – Nightseeker

Sorti le 20 avril 2018

Ceux qui ont suivi la franchise Fubar seront familiers avec le groupe Nightseeker, ce groupe fictif de hard rock/métal sorti tout droit des années 80, même s’il a vu le jour dans les années 2000. Un peu comme l’a fait Sons of Butcher il y a 10 ans déjà, la fiction rejoint la réalité et Nightseeker a lancé un premier album, racontant une quête épique et hilarante. Le titre, 3069: A Space-Rock Sex Odyssey, aurait dû être assez pour mettre la puce à l’oreille.

Commençons en force avec le premier extrait, Shotgun Beer, qui nous garantit presque que le party va lever immédiatement dans un spectacle. La formule est plutôt classique : début doux et innocent qui explose en un hard rock bien assumé qui n’a aucune intention de s’excuser! Bien qu’on y ait pas droit sur l’album, une version francophone, intitulée Cale ta bière, est aussi disponible.

Si le début de Survivor ne marque pas outre-mesure, sa seconde moitié est un petit bijou de rock, qui mène à l’incontournable The Nightseeker. On a droit à un riff digne des plus belles années du heavy métal et d’un refrain qui aurait très bien pu être interprété par Iron Maiden. D’ailleurs, certains mentionnent que la musique du groupe serait un croisement entre Maiden, AC/DC et Motörhead. On arrive effectivement à sentir certains influences un peu partout! On peut aussi deviner des clins d’œil à d’autres groupes métal, alors que certains riffs rappelleront aussi vaguement ceux de Nuclear Assault à travers l’album.

L’écoute se poursuit et les chansons incitant à la nostalgie d’une époque qui semble maintenant lointaine se suivent : Space Arc of the Covenant, Into the Dragon’s Lair/The Dragon’s Lair, Thunder and Lightning (musicalement, ça n’a rien à voir, mais sommes-nous les seuls à nous imaginer un clin d’œil au titre Through the Fire and Flames de Dragonforce?)… On a aussi droit à un moment de tendresse rock avec Have You Ever Made Love (With Love on the Line) qui mène justement à la fin de l’album avec le sympathique hymne rock Don’t Let Go.

Le tout passe très (trop!) vite, et 35 minutes, ça ne semble pas du tout assez pour ceux qui s’immergent dans l’ambiance de l’opus. Chaque écoute semble permettre de découvrir une autre référence à un groupe des années 80 et les spécialistes risquent de drôlement s’amuser à analyser les clins d’œil, visiblement très nombreux. On ne peut qu’espérer que l’aventure réelle du groupe fictif se poursuive afin de produire de nouveaux petits bijoux de nostalgie… et que la prochaine fois, le créateur Paul Spence inclue davantage de chansons pour mieux assouvir notre appétit!

À écouter : Shotgun Beer, The Nightseeker, Have You Ever Made Love (With Love on the Line)

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s