À travers le temps… – Chantal De Villiers

Sorti le 28 avril 2018

Trois ans après la sortie de son premier album, Funky Princess, la saxophoniste ténor Chantal De Villiers propose un nouvel album qui prend une toute autre direction. La musicienne délaisse son jazz chargé et énergique pour se concentrer sur un côté plus sentimental et plus mélancolique, mais aussi plus minimaliste : À travers le temps… est en fait des rencontres entre Chantal De Villiers et trois pianiste hors pair qui apportent chacun leur couleur. Il est question ici de François Bourassa, de Taurey Butler et du paternel, Burt De Villiers.

L’album de 9 pistes démarre avec les compositions de la musicienne. Romance sur la rive (avec Bourassa) est particulièrement belle et agréable à écouter, mettant bien en valeur la complicité des deux instruments. Once Again Dad y va cette fois avec cette proximité père-fille, mais étire légèrement plus la sauce malgré les bonnes idées, comme en témoigne la durée de 7min26.

Les pièces suivantes sont de diverses origines : Dear Old Stockholm vient de la tradition, alors que d’autres, comme I Loves You Porgy, sont simplement restés comme de grands standards de jazz. On apprécie grandement Sunny (Bobby Hebb) et My One and Only Love (Guy Wood), interprétées avec soin par Taurey Butler au piano. Notons aussi une dernière compo originale, cette fois signée Burt De Villiers : Samba de Doçura, où il joue également le piano.

Au total, chaque pianiste est invité sur trois pistes, apportant bien sûr leur couleur et leur bagage à la saxophoniste qui adapte très bien son jeu d’une pièce à l’autre. Celle qu’on surnomme la Funky Princess se défend très bien dans les pièces plus lentes et émotives, mais on sent aussi un plaisir de retourner aux morceaux un peu plus énergiques. Le principal bémol quant au sax est au niveau de la prise de son : en écoutant bien il est très facile d’entendre tous les petits bruits entourant le saxophone. Il nous semble que ces sons ne sont pas si évidents dans la plupart des enregistrements jazz, mais on devine que le fait qu’il n’y ait qu’un piano pour accompagner Chantal De Villiers peut avoir rendu difficile de cacher ces petits bruits qui font finalement partie de l’instrument.

Somme toute, l’album À travers le temps… marque par la grande versatilité de la saxophoniste, mais aussi par sa belle sensibilité. Elle montre ici qu’elle se défend aussi bien en formule intime qu’en full band, et qu’elle peut tisser de très beaux liens de complicité avec différents musiciens. Pour un deuxième album, il faut admettre que l’évolution est très évidente pour l’oreille!

À écouter : Romance sur la rive, Sunny, Samba de Doçura

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Un commentaire sur “À travers le temps… – Chantal De Villiers

  1. Merci pour la belle découverte, Olivier!
    Pour une fin de soirée, before dodo, c’est hyper agréable! Ses partenaires causent extrêmement bien, tout en subtilité et sensibles comme tu le dis si bien.
    Elle, elle est impeccable!
    😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s