Vague – Amoure

Sorti le 4 mai 2018

Le trio strasbourgeois Amoure a vu le jour en 2014 dans un désir de créer une pop française contagieuse. Cela s’entend tout particulièrement sur son deuxième EP, Vague, offrant quatre titres plutôt ensoleillés au niveau de la mélodie et surtout des arrangements. De quoi nous faire croire que malgré le temps gris qui semble décidé de marquer le début de 2018, l’été s’en vient bel et bien quelque part.

Le communiqué annonçant la sortie du mini-album y va même d’une comparaison : «comme si Michel Houellebecq se retrouvait en featuring chez Vampire Weekend». Cette image donne effectivement le ton.

On début avec la chanson-titre Vague, morceau pop ensoleillé et drôlement sautillant. À part quelques référents dans les paroles qui semblent typiquement français, l’approche est assez universelle pour donner à quiconque envie de voir l’été arrivé à l’instant. Même le titre nous fait penser à une plage du sud… et on comprend vite que Amoure mise véritablement sur ce thème en poursuivant avec Sable comme seconde piste! Plus mid-tempo cette fois, la chanson est peut-être même encore plus efficace que la première.

Troisième piste dans le même registre, Claire abandonne toute subtilité, autant dans la musique que des paroles, même si on suit très bien la ligne directrice. On espère seulement que la quatrième et dernière piste fera preuve d’un peu plus de nuances! La finale, parlons-en : on reprend Week-end à Rome de Etienne Daho. Relecture intéressante, d’autant plus que la musique de Amoure n’est pas si loin de ce faisait Daho. On n’invente rien de neuf ici, mais la cover semble s’être fait de façon si naturelle que ça en est presque troublant! Très beau flash du trio!

Tous les éléments sont bien au rendez-vous : des titres estivaux, une musique chaude et énergique, une pochette colorée à souhait et une courteur qui nous assure de ne pas avoir le temps de nous tanner avant la fin de l’opus. Le EP Vague marque un très beau potentiel auprès de ceux qui veulent invoquer l’été ici maintenant. En ce début mai après un hiver qui a paru interminable, de notre côté de l’Atlantique en tout cas, le timing pouvait difficilement être mieux choisi.

À écouter : Sable, Week-end à Rome

7,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s